La Bourse de Paris entame la séance en repli (-0,26%), la prudence règne

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris entame la séance en repli (-0,26%), la prudence règne

A 09H17 , l’indice CAC 40 cédait 13,93 points à 5.255,29 points. La veille, l’indice avait fini en recul (-0,73%) à 5.269,22 points.

"Les investisseurs seront nerveux à la veille d’une journée potentiellement +explosive+ avec le témoignage de l’ancien directeur du FBI devant le Congrès, la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) et le vote britannique pour des élections législativesanticipées", ont décrypté les experts de Mirabaud Securities Genève dans une note.

Jeudi sera en effet la journée de toutes les incertitudes, avec notamment les législatives outre-Manche. Si ces élections ont été convoquées par la Première ministre Theresa May pour élargir l’assise du parti conservateur au Parlement, les sondages semblent toutefois montrer que son avance s’est érodée ces dernières semaines.

En Estonie, où elle se réunira le même jour, la BCE rendra compte de sa décision de politique monétaire. Le statu quo est attendu avec le maintien des taux d’intérêt à leurs niveaux actuels, néanmoins les investisseurs seront très attentifs au discours de Mario Draghi, le président de la BCE, à la recherche d’une possible inflexion du discours accommodant de l’institution.

Toujours jeudi, aux Etats-Unis, James Comey, limogé enmai de la tête de la police fédérale, sera entendu par le Sénat sur la question des interférences russes durant la campagne présidentielle de 2016, un sujet qui empoisonne le mandat du président américain Donald Trump.

- CIC bondit -

"Son témoignage pourrait nuire à l’élan de l’agenda législatif de Trump pour réformer la santé et réviser le code des impôts", a estimé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Du côté des indicateurs, l’agenda sera relativement clairsemé ce mercredi. Au programme notamment, lescrédits à la consommation aux Etats-Unis.

L’Allemagne a de son côté dévoilé les commandes passées à l’industrie, en repli de 2,1% sur un mois, selon un chiffre provisoire publié mercredi par Destatis. En Espagne les chiffres de la production industrielle sur cette même période seront publiés.

Sur le front des valeurs, Vivendi gagnait 1,51% à 20,18 euros, après avoir signé un accord d’acquisition de la participation majoritaire du groupe Bolloré (+0,02% à 4,05 euros) au capital du groupe de publicité Havas (+0,08% à 9,13 euros).

A l’inverse, Ingenico reculait franchement (-3,54% à 81,63 euros), pénalisé par l’abaissement de sa recommandation à "neutre" contre "surperformer" auparavant par MainFirst Bank AG.

TechnipFM cédait 0,47% à 25,43 euros sans profiter dans l’immédiat de la signature d’un contrat avec la compagnie pétrolière australienne Woodside Energy pour divers services sur des puits sous-marins.

EDF gagnait 0,78% à 9,39 euros. Le groupe va se renforcer dans les services énergétiques au Royaume-Uni avec l’acquisition de la société Imtech, menée via une coentreprise entre sa filiale Dalkia et sa branche britannique EDF Energy.

CIC bondissait (+75,34% à 384 euros) à sa reprise de cotation, s’alignant sur le prix proposé par le groupe Crédit Mutuel, actionnaire majoritaire de la banque CIC, sur les titres encore en circulation. Le groupe va déposer une offre publique d’achat (OPA) sur sa filiale afin d’en retirer le titre de la Bourse de Paris.

Manutan était soutenu (+4,18% à 77,50 euros) par un chiffre d’affaires et un bénéfice net en hausse lors du premier semestre de son exercice 2016/2017.

SoLocal Group cédait 0,18% à 1,13 euro. La société a enregistré un gain net de 278 millions d’euros dans les comptes de son premier trimestre, provenant de la restructuration de sa dette.

lem/ef/pre

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.