La Bourse de Paris, en repli, prend le temps d’analyser une batterie de résultats (-0,12%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris, en repli, prend le temps d’analyser une batterie de résultats (-0,12%)2

A 09H46 , l’indice CAC 40 perdait 5,45 points à 4.529,14 points. La veille, le marché parisien avait clôturé en légère baisse de 0,14%.

Avant la première estimation de la croissance pour le troisième trimestre aux Etats-Unis vendredi, "les marchés devraient encore végéter", anticipent les stratégistes du courtier Aurel BGC. "Les tentatives haussières et baissières sont rapidement freinées, ce qui donne une impression de forte hésitation", constatent-ils.

Avant ce rendez-vous, les investisseurs ne seront cependant pas en reste du point de vue macroéconomique puisqu’outre-Atlantique sont attendues les demandes hebdomadaires d’allocations chômage, les commandes de biens durables et les promesses de ventes de logements pour le mois de septembre.

En Grande-Bretagne, la première estimation de la croissance au troisième trimestre donnera une nouvelle indication de l’état de l’économie britannique après le vote en faveur d’une sortie du pays de l’Union européenne.

Ce chiffre devrait "apporter de la volatilité aux indices tout comme les commandes de biens durables aux Etats-Unis", prévoient les experts de Mirabaud Securities Genève.

Les investisseurs avaient par ailleurs une série de publications d’entreprises à analyser, qui ne manquaient pas d’animer les valeurs.

Ainsi, STMicroelectronics (+6,33% à 7,68 euros) profitait d’une publication bien accueillie par le marché, tout comme Technip (+5,42% à 62,40 euros) qui grimpait après une progression de sa rentabilité au troisième trimestre.

Schneider Electric (-2,13% à 60,75 euros) pâtissait d’un moindre optimisme sur la croissance de ses revenus à moyen terme.

Ingenico (+0,44% à 75,50 euros) gagnait du terrain après une hausse de son chiffre d’affaires au troisièmetrimestre.

A l’inverse Nokia (-7,63% à 4,32 euros) était sanctionné en dépit de l’annonce d’une réduction de sa perte nette au troisième trimestre.

Scor perdait de son côté 3,48% à 28,74 euros, pénalisé par un recul de son bénéfice net au troisième trimestre, affecté par la hausse de la sinistralité.

Tarkett perdait 6,85% à 32,76 euros sous l’effet de ventes en baisse au troisième trimestre.

Maisons du Monde reculait de 4,48% à 25,60 euros, après l’annonce d’un placement privé d’une partie du capital au prix de 25 euros l’action.

Synergie (+4,09% à 29,76 euros) profitait d’une hausse de 11,4% de son chiffre d’affaires au troisième trimestre.

cc/pan/mcj

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.