La Bourse de Paris en proie au doute face à la situation en Chine (-2,16%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris en proie au doute face à la situation en Chine (-2,16%)2

A 09H27 , l’indice CAC 40 perdait 98,71 points à 4.466,15 points. La veille, le marché parisien a signé un fort rebond de 4,14% au lendemain d’une séance tumultueuse.

"La clôture de Wall Street casse l’ambiance", soulignent dans une note les stratégistes d’Aurel BGC.

Le marché américain a terminé la séance en baisse mardi tandis que les places boursières européennes étaient parvenues à rebondir au lendemain d’une journée noire lundi, encouragées notamment par de nouvelles mesures de relances annoncées par la banque centrale de Chine.

"La tendance reste volatile et incertaine", soulignent de leur côté les analystes de Saxo Banque.

Les places boursières asiatiques ont terminé ce mercredi en ordre dispersé. La Bourse de Shanghai a fini en baisse de 1,27%, échouant à rebondir après deux jours de dégringolade tandis que la Bourse de Tokyo s’est montrée plus rassurée, terminant sur un rebond de plus de 3% aprèsune série de plongeons.

"Malgré l’intervention de la Banque Populaire de Chine, les inquiétudes persistent sur la santé de la deuxième puissance économique mondiale car les mesures adoptées pourraient se montrer trop timides pour relancer durablement l’économie", ajoute Saxo Banque.

Les investisseurs s’inquiètent d’une possible contagion du ralentissement chinois à l’économie mondiale.

Ils continuent par ailleurs à s’interroger sur les intentions de la banque centrale américaine (Fed) concernant une hausse des taux dans l’environnement actuel.

Ils suivront à cet aune les commandes de biens durables en juillet aux Etats-Unis.

Du côté des valeurs, les poids lourds de la cote plombaient le marché à l’image de Total (-3,57% à 37,70 euros) et Sanofi (-2,69% à 84,32 euros).

Les valeurs industrielles étaientégalement à la peine : Arcelormittal reculait de 2,91% à 6,71 euros, LafargeHolcim 2,83% à 54,30 euros, Schneider Electric 2,67% à 53,85 euros.

LVMH (-2% à 144,60 euros) ne bénéficiait pas par ailleurs d’un relèvement de recommandation à "acheter" contre "conserver" auparavant par les analystes de Société Générale.

cc/fpo/tes

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.