La Bourse de Paris en nette hausse, en attendant l’emploi américain (+1,28%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris en nette hausse, en attendant l’emploi américain (+1,28%)

A 09H39 , l’indice CAC 40 gagnait 65,00 points, à 5.150,78 points. La veille, il avait clôturéen léger repli (-0,15%) à 5.085,78 points, en l’absence d’une partie des investisseurs du fait d’un jour férié en France.

"L’emploi américain d’octobre sera le chiffre de la journée", ont souligné dans une note les analystes de Saxo Banque. Selon eux, "le consensus est fixé à 190.000 créations contre 134.000 enregistrées le mois précédent".

En septembre, le taux de chômage est tombé à 3,7%, son plus bas niveau en 48 ans. Mais les créations d’emplois se sont inscrites en net recul, en raison notamment de l’impact de l’ouragan Florence qui a frappé la côteest des Etats-Unis.

"Les rapports sur l’emploi de cette fin d’année seront particulièrement importants pour les marchés. La question centrale porte sur les tensions salariales, et donc sur l’évolution du salaire horaire moyen et du taux de participation" (proportion d’Américains actifs, ayant un emploi ou inscrits au chômage), ont estimé les analystes du courtier Aurel BGC.

Parmi les autres indicateurs et toujours aux Etats-Unis, le marché prendra connaissance du solde du commerce extérieur ainsi que des commandes industrielles pour le mois de septembre. En zoneeuro, l’indice PMI manufacturier est également inscrit à l’agenda.

Publié avant l’ouverture de la Bourse, le déficit budgétaire français s’est creusé de 10,8 milliards d’euros en septembre par rapport au même mois de 2017, pour atteindre 87,1 milliards d’euros, selon le ministèredes Comptes publics.

Les investisseurs continueront également de surveiller le dossier sino-américain. La veille, Donald Trump avait indiqué avoir eu une "très bonne conversation" au téléphone avec son homologue chinois sur le sujet épineux du commerce, ainsi que sur la Corée du Nord avec qui Washington a engagé des discussions historiques.

Les Etats-Unis et la Chine se livrent une guerre commerciale sans merci à coups de taxes douanières depuis des mois, suscitant des inquiétudes pour l’économie mondiale.

La Maison Blanche a par ailleurs imposé jeudi de nouvelles "dures" sanctions contre le Venezuela, accusé de faire partie, avec Cuba et le Nicaragua, d’une "troïka de la tyrannie" en Amérique latine. Ces sanctions visent notamment le secteur de l’or.

Du côté des valeurs, le secteur automobile poussait l’indice vers le haut. Valeo s’adjugeait 4,71% à 28,88 euros, Faurecia gagnait 5,25% à 45,71 euros, Plastic Omnium 6,58% à 26,09 euros et Trigano 4,95% à 94,70 euros. Parmi les constructeurs, Renault avançait de 2,23% à 67,47 euros et Peugeot de 2,55% à 21,34 euros.

Le secteur du luxe était également bien orienté. Kering bondissait de 6,04% à 423,10 euros tandis que LVMH gagnait 3,00% à 277,90 euros.

Wendel prenait 2,01% à 116,80 euros au lendemain de l’annonce de la cession de la totalité du capital de la firme pétrolière japonaise Nippon Oil Pump (NOP), pour un montant évalué à 85 millions d’euros.

as/fka/mcj