La Bourse de Paris en nette hausse, dopée par l’accord sur le pétrole (+1,38%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris en nette hausse, dopée par l’accord sur le pétrole (+1,38%)2

A 09H13 , l’indice CAC 40 prenait 61,27 points à 4.493,72 points. La veille, il avait terminé en progression de 0,77%.

Les investisseurs saluaient l’annonce mercredi soir dans la capitale algérienne d’une réduction de la production de pétrole par l’Opep.

"La partie de poker menteur entre les pays membres de l’OPEP aura finalement débouché sur un accord a minima, avec une promesse de réduction de la production entre0,5 et 1 million de baril par jour", commentent les économistes de Crédit Mutuel CIC.

"Cette annonce vise avant tout à inciter d’autres pays producteurs à se joindre à l’effort pour crédibiliser une démarche de retour vers l’équilibre entre l’offre et la demande d’ici quelques mois", ajoutent-ils.

"La réduction de la production n’est pas importante, alors que le marché est déjà saturé", nuance pour sa part Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Néanmoins, l’accord a "eu un effet positif sur les marchés asiatiques, et cela devrait s’étendreaussi à l’Europe", ajoute-t-il.

Du côté des indicateurs, l’agenda sera fourni, avec la confiance économique en zone euro pour septembre et l’inflation en Allemagne en septembre. Outre-Atlantique, la croissance au 2e trimestre est à l’agenda, ainsi que les demandes hebdomadaires d’allocation chômage et les promesses de vente de logements pour août.

Sur le plan des valeurs, les titres liés au secteur pétrolier étaient en forte hausse, à l’image de Total (+4,49% à 42,82 euros), CGG (+11,17% à 22,90 euros), Technip (+6,84% à 53,88 euros) ou Vallourec (+10,33% à4,08 euros).

EDF gagnait 2,26% à 11,07 euros, l’électricien français, le Royaume-Uni et le groupe chinois CGN devant signer ce jeudi à Londres le contrat portant sur la construction de deux réacteurs nucléaires EPR à Hinkley Point (sud-ouest de l’Angleterre), selon une source proche du dossier.

Lucibel gagnait 2,33% à 2,64 euros, soutenu par la réduction de ses pertes sur le premier semestre.

Direct Energie prenait 4,85% à 33,06 euros, soutenu par la révision à la hausse ses perspectives annuelles après avoir multiplié par 2,3 son bénéfice net aupremier semestre.

Voltalia progressait de 1,10% à 9,20 euros après avoir annoncé avoir cédé une centrale solaire à un investisseur financier international.

Le gestionnaire de maisons de retraite Le Noble Age (LNA) perdait 0,60% à 33,38 euros après l’annonce de l’ouverturede son capital à deux investisseurs de long terme, Mérieux Développement, filiale de l’institut Mérieux et Nobel, via un placement privé d’environ 20,2 millions d’euros.

Deinove reculait de 3,95% à 3,40 euros, après l’annonce d’un virage stratégique avec la mise en suspens de sesprojets dans les biocarburants et une montée en puissance dans la recherche de nouveaux antibiotiques.

lem/cb/sg

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.