La Bourse de Paris en nette baisse, prudente sur la Grèce (-0,79%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris en nette baisse, prudente sur la Grèce (-0,79%)2

A 09H18 , l’indice CAC 40 perdait 39,93 points à 5.001,78 points. La veille, il avait terminé proche de l’équilibre (-0,07%).

Le marché parisien, qui est brièvement repassé sous les 5.000 points, redevenait méfiant alors que les discussions sur la Grèce n’ont toujours pas abouti, une nouvelle réunion européenne étant prévue samedi.

"Le prochain rendez-vousimportant sera l’Eurogroupe de samedi" et "cette réunion est devenue décisive" après les échecs de plusieurs rencontres européennes, note le courtier Aurel BGC.

Selon lui, les investisseurs devraient par conséquent "être tentés de s’alléger, de se couvrir, avant le week-end".

Après des heures de discussions à Bruxelles jeudi, les dirigeants européens ont fixé un ultimatum, jusqu’à samedi, pour que la Grèce trouve avec ses créanciers un accord.

L’heure tourne pour la Grèce qui est à court d’argent et doit rembourser mardi près de 1,6 milliard d’euros au FMI.

"Les zones de blocage restent les mêmes, chacun campant sur ses positions. Les discussions vont donc devoir s’accélérer pour tenter de trouver un accord avant la fin de la semaine", estiment les stratégistes chez Crédit Mutuel-CIC.

"Un compromis semble toutefois possible qui permettrait d’éteindre temporairement l’incendie en assurant le financement de la Grèce à court terme", expliquent-ils.

L’agenda économique est par ailleurs relativement léger en séance. Les investisseurs devront se contenter de la deuxième estimation de la confiancedes consommateurs aux États-Unis.

Parmi les valeurs, Sopra Steria était en forte baisse (-3,05% à 79,67 euros) alors que Société Générale a annoncé la vente de la totalité de ses actions du groupe français de services informatiques, soit 7,04% du capital.

Les valeurs bancaires pesaient sur la tendance, à l’image de BNP Paribas (-0,65% à 56,66 euros), Crédit Agricole (-1,00% à 13,93 euros) et Société Générale (-1,12% à 43,64 euros).

De même, le repli de poids lourd de la cote tirait le marché vers le bas. Total lâchait 1,16% à 45,91 euros etEngie (ex-GDF Suez) 1,73% à 17,30 euros.

Numericable-SFR était en forte baisse (-1,72% à 50,14 euros). Altice, maison mère de l’opérateur, a regretté que Bouygues (-0,73% 0 34,90 euros) n’ait cherché aucune précision sur son offre de quelque 10 milliards d’euros sur sa filiale télécoms avant de la rejeter.

Europcar reculait. Le groupe a levé quelque 879 millions pour son introduction en Bourse à Paris, le prix d’introduction ayant été fixé à 12,25 euros, soit dans le bas de la fourchette.

Europacorp était en forte baisse (-2,78% à 11,91 euros). Le groupe a dégagé un bénéfice net de 16,2 millions d’euros grâce à une série de succès à l’international au cours de son exercice décalé 2014-2015.

Exel Industries prenait 0,58% à 45,26 euros. La société a vu ses ventes reculer de nouveau au 3e trimestre de son exercice 2014-2015, l’activité étant toujours plombée par le recul de la branche pulvérisation agricole.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.