La Bourse de Paris en légère baisse, en attendant la Fed (-0,12%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris en légère baisse, en attendant la Fed (-0,12%)2

A 09H28 , l’indice CAC 40 perdait 6,00 points à 5.022,93 points. La veille, il avait perdu 0,64%.

Le marché parisien marque une pause depuis cette semaine, alors même qu’il s’est installé au-dessus des 5.000 points après un début d’année sur les chapeaux de roues grâce aux mesures de la Banque centrale européenne (BCE).

La réunion de la Réserve fédéraleaméricaine (Fed) alimentait la prudence des investisseurs.

Dans une séance dépourvue de tout indicateur notable aux Etats-Unis et en zone euro, cette réunion "sera l’événement clé" de la journée, souligne Stan Shamu, analyste chez IG.

Elle a débuté mardi et s’achèveraaprès la clôture des marchés européens, avec un communiqué de la Fed suivi d’une conférence de presse de sa présidente Janet Yellen.

Les investisseurs espèrent obtenir de nouveaux éléments sur le calendrier de la remontée des taux américains, qui doit intervenir d’ici la fin de l’année compte tenu de l’amélioration de l’économie aux Etats-Unis.

La Fed devra en outre composer avec la hausse du dollar, qui pourrait être entretenue en cas de discours moins accommodant.

"Les propos utilisés lors de la communication de la Fed sont très attendus, et tout particulièrement la présence ou non du mot +patient+. En effet, le retrait de ce mot pourrait induire une hausse des taux plus rapide que prévu", expliquent les analystes chez Saxo Banque.

"Le consensus reste partagé entre une hausse en juin ou en septembre", selon eux.

Pour M. Shamu, "les marchés boursiers mondiaux semblent faire de preuve de prudence avant la Fed", mais "il est important de rappeler que le resserrement finira par arriver".

"Plus il interviendra tard, plus il sera potentiellement important". En revanche, "s’il démarre plus tôt, il devrait être plus progressif", explique-t-il.

Parmi les valeurs, Nexans prenait 1,93% à 33,30 euros alors que son grand concurrent italien Prysmian envisage de racheter un groupe américain, selon l’agence de presse Bloomberg News.

Rexel profitait (+2,30% à 18,02 euros) d’une recommandation à "surpondérer" de Barclays.

Lafarge se reprenait (+1,63% à 60,40 euros) après avoir été sous pression en raison de doutes sur sa fusion avec son rival suisse Holcim.

En revanche, Legrand était pénalisé (-1,71% à 49,43 euros) par un abaissement de recommandation de "neutre" à "sous-pondérer" de Morgan Stanley.

NRJ Group souffrait (-3,68% à 6,81 euros). La société a vu son résultat net chuter de 53% en 2014, encaissant l’effet des dépréciations et des difficultés de son pôle télévision.

Groupe Eurotunnel progressait (+0,45% 0 12,37 euros) après avoir dépassé ses objectifs financiers en 2014.

Heurtey Petrochem était stable à 26,60 euros, après un résultat net part du groupe en forte progression, même s’il anticipe pour 2015 un chiffre d’affaires moindre que l’an passé.

Enfin, Nanobiotix s’envolait (+6,92% à 20,55 euros) après avoir noué un partenariat avec CordenPharma, spécialiste dans le développement et la fabrication de produits de santé.

jbo/fga/aje

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.