La Bourse de Paris en légère hausse, malgré les tensions commerciales (+0,22%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris en légère hausse, malgré les tensions commerciales (+0,22%)

A 09H34 , l’indice CAC 40 prenait 11,89 points à 5.375,68 points. La veille, ilavait fini en petite hausse de 0,28%.

La guerre commerciale opposant Washington à Pékin dominait l’actualité une fois de plus.

A quelques heures d’intervalle, les Etats-Unis ont imposé une taxe de 10% sur 200 milliards de dollars de biens chinois importés, et la Chine a répliqué avec une taxe supplémentaire sur 60 milliards de dollars de produits américains importés.

"Ces dernières nouvelles justifient l’attentisme ambiant", a observé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Les indices européens devraient toutefois gagner un peu de terrain, aidés notamment par "la belle progression des marchés américains", ont relevé de leur côté les experts de Mirabaud Securities Genève.

La veille, Wall Street avait clôturé dans le vert, voyant malgré tout certains signaux d’optimisme.

L’escalade de tensions "aurait pu être bien pire", a estimé David Madden, un analyste de CMC Markets.

"Les investisseurs ont réagi de façon relativement positive à ces nouvelles, mais la perspective d’une résolution du conflit s’éloigne un peu plus", a-t-il souligné.

Outre le dossier commercial, les acteurs de marché se pencheront sur la thématique monétaire.

Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi doit s’exprimer à Berlin dans la journée.

Avant la séance parisienne, la Banque du Japon a reconduit en l’étatsa panoplie de mesures monétaires ultra-accommodantes, dont elle ne parvient pas à sortir à la différence de la Fed et de la BCE, toutes deux engagées sur la voie du resserrement.

- Secteur automobile dans le vert -

Du côté des indicateurs, l’indice du coût de la construction au deuxième trimestre en France figurait au programme, tout comme les mises en chantier de logements en août aux Etats-Unis.

En matière de valeurs, le secteur automobile était bien orienté. Le marché européen s’est envolédurant l’été, progressant de 10,5% en juillet puis de 31,2% en août, sous l’effet de nouvelles normes qui ont poussé des constructeurs à anticiper des ventes.

Peugeot gagnait 0,74% à 24,57 euros, Renault 0,85% à 75,78 euros, Valeo 1,67% à 38,29 euros et Michelin 0,43% à 104,15 euros.

Tarkett chutait de 9,66% à 21,70 euros, dans la foulée de l’annonce du départ de son président du directoire, Glen Morrison, et de son remplacement par un président du directoire par intérim, Fabrice Barthélemy.

GTT était pénalisé (-6,09% à 64,05 euros) par un abaissement de sa recommandation par Portzamparc.

Iliad était affecté (-2,50% à 114,85 euros) par une baisse de son objectif de cours par Morgan Stanley.

A l’inverse, TF1 profitait (+2,01% à 9,63 euros) d’un relèvement de sa recommandation par Barclays.

De même, CNP Assurance bénéficiait (+2,23% à 19,71 euros) d’une hausse de la sienne par HSBC.

Visiativ lâchait 1,10% à 18,06 euros, malgré une révision à la hausse de ses perspectives d’activité pour l’exercice en cours, qui devrait s’achever sur des bénéfices, en dépit des pertes enregistrées au premier semestre.

Fermentalg bondissait de 9,20% à 3,33 euros, soutenu par la signature d’un contrat avec DSM Nutritional Products (Royal DSM) afin de renforcer sa présence sur le marché des lipides nutritionnels.

vac/tq/tho