La Bourse de Paris en légère hausse pour débuter le quatrième trimestre (+0,09%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris en légère hausse pour débuter le quatrième trimestre (+0,09%)

À 09H32 , l’indice CAC 40 grignotait 4,65 points, à 5.334,46 points. Vendredi, l’indice avait fini en progression de 0,68%, à 5.329,81 points.

Les investisseurs semblaient ne pas se laisser désarçonner dans l’immédiat par les troubles politiques qui ont agité l’Espagne durant le week-end, où la tenue dimanche du référendum sur l’indépendance de la Catalogne, organisé par les séparatistes, a été marquée par des interventions musclées des forces de l’ordre.

"De manière un peu surprenante, les marchés européens ne se soucient absolument pas de l’évolution de la situation en Catalogne, malgré les conséquences pour l’unité del’Europe", relèvent dans une note les analystes d’Aurel BGC.

"Après les affrontements en Catalogne et un résultat du référendum largement favorable à l’indépendance, les conséquences semblent pourtant assez imprévisibles pour l’Espagne. La situation pourrait évoluer rapidement dans les prochains jours", poursuivent-ils.

Les opérateurs de marché semblaient en effet préférer se concentrer sur l’évolution des marchés actions outre-Atlantique.

"Les marchés américains ont de nouveau terminé le mois et le troisième trimestre sur des records ou des quasi-records, les investisseurs focalisant de nouveau leur attention sur la possibilité de voir une réforme fiscale d’ici la fin de l’année", relève ainsi Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

Du côté des indicateurs, les indices PMI manufacturiers pour septembre sont attenduslundi en France, en Allemagne et en Italie, tandis que la zone euro publiera les chiffres du chômage en août.

- Chute de Bic -

Dans l’après-midi, le marché parisien prendra également connaissance des dépenses de construction aux États-Unis pour le mois d’août, ainsi que de l’indice ISM d’activité dans l’industrie américaine en septembre.

Sur le front des valeurs, Peugeot gagnait 0,65%, à 20,28 euros, tandis que Renault cédait 0,25%, à 82,90 euros. Le marché français de l’automobile a bouclé le mois de septembre sur une hausse de 1,09% par rapport à la même période en 2016, le groupe PSA voyant ses ventes s’envoler de 15,58% en septembre, alors que Renault connaissait une hausse plus modeste de 0,6%.

Crédit agricole gagnait 0,39%, à 15,44 euros, après avoir annoncé l’acquisition d’une participation supérieure à 95% dans le capital de trois caisses d’épargne régionales en Italie du Nord, dont les créances douteuses seront préalablement déconsolidées.

À l’inverse, Bic chutait (-11,19% ? à 90,05 euros), pénalisé après avoir de nouveau abaissé son objectif annuel de croissance organique. L’entreprise s’attend désormais à une croissance organique de ses ventes "légèrement" inférieure à 2%, contre une hausse comprise entre 3% et 4% auparavant.

Bonduelle cédait 5,41%, à 36,04 euros, malgré une hausse de 11,4% de son bénéfice net à 59,8 millions d’euros sur son exercice annuel décalé (2016/17). Le titre, qui avait pris 44% depuis le début de l’année, a été abaissé à "accumuler" contre "acheter" auparavant par le courtier Gilbert Dupont.

Kaufman et Broad prenait 0,34%, à 40,94 euros, aidé par un bénéfice net en hausse de 19,4% sur les neuf premiers mois de l’année et la confirmation de ses objectifs pour 2017.

Scor gagnait 1,18%, à 35,90 euros, soutenu par un relèvement de recommandation à "acheter" contre "conserver" par Commerzbank et Jefferies.

lem/fka/er

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.