La Bourse de Paris en légère baisse dans une séance sans rendez-vous majeur (-0,21%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris en légère baisse dans une séance sans rendez-vous majeur (-0,21%)2

A 09H54 , l’indice CAC 40 perdait 9,91 points à 4.671,95 points. La veille, il avait perdu 1,57%.

"Les contre-performances des secteurs minier et pétrolier pèsent sur la cotation", estime Christopher Dembik, économiste chez Saxo Banque, rappellant que "le statut quo de l’Opep a entraîné une série de déflagrations sur l’ensemble des places financières".

Les principales places boursières avaient fait grise mine mardi alors que les cours du pétrole sont au plus bas depuis près de sept ans, victimes de l’immobilisme affiché par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) malgré une surabondance générale.

"Un rebond n’est pas impossible aujourd’hui", estiment de leurs côtés les analystes du courtier Aurel BGC, "mais les marchés européens seront peut-être bridés par la vigueur de l’euro qui revient au-dessus de 1,09 dollar ce matin."

La séance s’annonce pauvre en indicateurs économiques. L’agenda ne compte quel’excédent commercial en Allemagne pour le mois d’octobre, qui a atteint 20,7 milliards d’euros, en hausse par rapport à septembre.

Parmi les valeurs, Kering était en hausse (+0,76% à 159,90 euros) après que le groupe de luxe a conclu un accord avec le fonds Investindustrial, détenupar l’homme d’affaires transalpin Andrea Bonomi, en vue de lui céder 100% du capital du chausseur italien Sergio Rossi pour un montant non dévoilé.

Bolloré prenait 1,77% à 4,19 euros, après avoir annoncé le lancement prochain d’un service d’auto-partage de véhicules 100% électriques, Blueroma à Rome et Bluetorino à Turin, dès l’an prochain.

Bouygues était en légère hausse (+0,16% à 34,87 euros). L’opérateur réclame 2,28 milliards d’euros d’indemnités à l’Etat, en réparation du préjudice financier subi depuis l’arrivée de Free Mobile (Iliad) grâce àson contrat d’itinérance avec Orange, assure le quotidien les Echos sur son site internet.

Areva était proche de l’équilibre (+0,02% à 6,01 euros), alors que le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a annoncé que le montant que l’Etat injectera dans le groupe, délesté de son activité réacteurs, sera finalement connu "au début de l’année 2016".

LDLC.com prenait 1,97% à 25,90 euros. Le distributeur en ligne de produits de haute technologie va revoir à la hausse ses objectifs de moyen terme, selon le fondateur Laurent de la Clergerie, après l’annonce de l’acquisition de son concurrent Materiel.net.

EDF perdait 0,67% à 12,69 euros. Marc Benayoun, un haut dirigeant d’EDF, a été nommé mardi à la tête de l’entreprise italienne d’énergie Edison, que le groupe français contrôle.

Air France-KLM était en hausse (+3,04% à 6,52 euros),profitant d’un relèvement de recommandation à "surperformer" par RBC Capital. Eurotunnel (+2,48% à 11,80 euros) profitait également d’un relèvement de la sienne par Goldman Sachs, à "neutre", contre "vendre" auparavant.

as/jbo/fpo/sbo

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.