La Bourse de Paris en léger repli, attentiste (-0,12%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris en léger repli, attentiste (-0,12%)

A 09H25 , l’indice CAC 40 cédait 6,31 points à 5.341,85 points. La veille, l’indice avait fini en hausse de 0,47% à 5.348,16 points.

Après des statistiques encourageantes mardi en zone euro, les investisseurs se tournent ce mercredi vers les Etats-Unis, où la Réserve fédérale américaine doit publier, après la clôture des marchés européens, les "minutes" de sa dernière réunion.

Le marché scrutera avec attention ce compte-rendu à la recherche d’indications sur le rythme du resserrement de la politique monétaire américaine.

"La Réserve fédérale devra rassurer les marchés sur la trajectoire de normalisation de la politique monétaire, après des indicateurs décevants depuis le premier trimestre", observe dans une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

"La publication du dernier compte-rendu de la banque centrale ce soir devrait, déjà, un peu aiguiller les investisseurs", estime-t-il.

- Réunion de l’Opep attendue -

En outre, les investisseurs patientent avant l’autre grand rendez-vous de la semaine, la réunion des pays membres de l’Opep à Vienne jeudi. L’organisation des pays exportateurs de pétrole doit se prononcer à cette occasion sur les suites à donner à son accord de réduction de l’offre qui arrive à échéance fin juin.

Selon des déclarations du ministre algérien de l’Energie mardi, l’Opep et ses partenaires, en quête d’une remontée durable des cours du brut, vont chercher à reconduire cet accord jusqu’à la fin du premier trimestre 2018.

Du côté des indicateurs, le moral des consommateurs allemand s’est amélioré en juin pour le deuxième mois d’affilée, selon le baromètre de l’institut GfK.

L’agenda sera aussi américain, avec les stocks pétroliers hebdomadaires outre-Atlantique.

La France publiera de son côté les chiffres de la collecte d’assurance-vie du mois d’avril et Pôle emploi dévoilera le nombre de personnes à la recherche d’un emploi à fin avril, première publication depuis l’élection d’Emmanuel Macron.

Par ailleurs, Moody’s a infligé mercredi à la Chine le premier abaissement de sa note depuis 28 ans, l’agence de notation financière s’inquiétant des risques d’augmentation de la dette de la deuxième économie mondiale.

Sur le front des valeurs, Peugeot cédait 0,81% à 18,32 euros. Le malaisien DRB-Hicom a en effet préféré à Peugeot le chinois Geely pour le rachat de son constructeur Proton.

ADP reculait également (-0,38% à 130 euros). Le groupe, quigère notamment les aéroports de Roissy et d’Orly, négocie la cession au groupe de services aux entreprises Samsic de 80% de sa filiale Hub Safe, spécialisée dans la sûreté aéroportuaire.

Europcar était à l’inverse dopé (+3,94% à 12,40 euros) par le rachat du groupe allemand Buchbinder, spécialisé dans la location de voitures à bas coût et de camionnettes et camions.

EuropaCorp prenait 0,56% à 3,62 euros, aidé par un chiffre d’affaires en hausse de 2,9% sur son exercice décalé 2016/2017, porté notamment par son service de vidéos à la demande par abonnement (SVOD).

lem/fpo/ggy

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.