La Bourse de Paris en léger recul (-0,16%) avant les prévisions européennes de printemps

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris en léger recul (-0,16%) avant les prévisions européennes de printemps2

A 09H08 , l’indice CAC 40 perdait 8,07 points à 5.073,90 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,70%.

En zone euro, "la publication par la Commission européenne de ses nouvelles prévisions devrait acter" une "embellie" de la croissance européenne, ont estimé les analystes de Crédit Mutuel CIC.

"L’activité est portée par une demande intérieure enhausse tandis que le commerce extérieur joue progressivement un rôle de plus en plus favorable grâce au recul de l’euro", selon eux.

Et "dans ce contexte porteur, les instances européennes devraient surtout mettre l’accent sur l’importance de poursuivre les réformes structurelles afin de renforcer le potentiel de croissance à moyen terme et ainsi assurer la soutenabilité des dettes publiques", ont-ils complété.

Alors que le recul de l’euro face au dollar "a favorisé les gains dans la région hier et si cette tendance se poursuit, les actions pourraient se reprendre", a souligné pour sa part Stan Shamu, un stratégiste d’IG.

Mardi matin, la devise européenne continuait à perdre un peu de terrain face au dollar.

Outre les prévisions de printemps, la zone euro publiera ses prix à la production industrielle en mars.

Avant l’ouverture des marchés européens, l’État français a affiché fin mars un léger recul de son déficit cumulé depuis le début de l’année.

Aux États-Unis, l’indice ISM d’activité dans les services pour avril est à l’agenda.

Ce chiffre aura également son importance alors que "l’économie américaine a été particulièrement impactée par l’appréciation de sa devise mais également par les perturbations dans les ports de la côte ouest", ont observé les économistes de Crédit Mutuel CIC.

Toutefois l’impact sur la cote de ces publications pourrait resterlimité alors que le marché attend surtout cette semaine le résultat des législatives britanniques jeudi et le rapport mensuel sur l’emploi américain vendredi.

Sur le terrain des valeurs, ADP profitait (+0,72% à 112,15 euros) de la hausse de 4% de son chiffre d’affaires au premier trimestre, à 662 millions d’euros, liée à l’augmentation du produit des redevances aéroportuaires et des loyers commerciaux.

Lafarge perdait 0,20% à 65,85 euros après l’autorisation finale donnée par les autorités de la concurrence aux États-Unis et au Canada concernant son projet defusion avec Holcim.

Vicat reculait de 0,31% à 64,33 euros après avoir publié un chiffre d’affaires stable au premier trimestre, soutenu par les États-Unis et l’Inde qui ont compensé une chute prononcée des ventes en France de 15%, et alors que le groupe s’attend à une améliorationde ses performances sur l’année.

Orpea bénéficiait (+2,04% à 61,10 euros) de la hausse de 25,7% de son chiffre d’affaires, grâce notamment à ses acquisitions et au développement de ses activités à l’international.

Saint-Gobain était à l’équilibre (+0,02% à 41,15 euros). La Finma, l’autorité de surveillance des marchés en Suisse, a rejeté le recours de la fondation Bill&Melinda Gates concernant la clause qui dispense le groupe français de lancer une offre publique d’achat sur le groupe suisse Sika.

Areva prenait 0,66% à 8,35 euros alors qu’Engie (ex-GDF Suez, +0,17% à 18,07 euros) a mandaté des banques d’affaires pour étudier une reprise partielle de certaines activités d’Areva, à savoir les services pour leparc nucléaire installé, selon Les Echos.

Carmat était suspendu alors qu’un deuxième patient ayant reçu un coeur artificiel Carmat est mort samedi à la suite de complications après avoir vécu de manière "quasi-normale" pendant neuf mois, mais ce nouveau décès ne devrait pas remettre en cause la suite de l’expérimentation de cette prothèse.

OL Groupe refluait de 5,56% à 5,95 euros, le souhait de la holding gérant l’Olympique lyonnais de lever 52 millions d’euros à l’occasion d’une augmentation de capital dont le produit lui servira notamment à financer de nouvelles infrastructures étant mal accueilli par les investisseurs.

Alstom baissait de 0,26% à 28,43 euros. Le PDG de General Electric (GE) Jeffrey Immelt va rencontrer cette semaine à Bruxelles la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, qui doit se prononcer sur la vente du pôle énergie d’Alstom au conglomérat américain, a indiqué à l’AFP une source proche du dossier.

abx/jum/php

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.