La Bourse de Paris en hausse grâce à Wall Street et au pétrole (+1,08%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris en hausse grâce à Wall Street et au pétrole (+1,08%)2

A 09H54 , l’indice CAC 40 prenait 46,86 points à 4.369,02 points. La veille, il avait terminé en baisse de 1,33% à 4.322,16 points.

La place parisienne était en hausse "grâce à la bonne tenue de l’Asie et à la résistance de Wall Street hier mais la volatilité devrait rester forte", soulignent les analystes de Aurel BGC.

La Bourse de Shanghaï a terminé vendredi sur un net rebond de plus de 3%, renversant la tendance malgré les inquiétudes sur l’économie.

"En outre, la réaction des banques italiennes après une nouvelle séance noire hier est un catalyseur de plus en plus évident sur la santé des indices actions à court terme en Europe", soulignent-ils.

A l’occasionde cette dernière séance du mois de janvier, les investisseurs restent attentifs aux mouvements du pétrole, qui "poursuivait sa hausse ce matin, toujours sur des rumeurs d’espoirs de voir Moscou et l’Opep parvenir à un accord pour limiter la production", note John Plassard, de Mirabaud Securities.

La semaine était par ailleurs marquée par l’actualité des banques centrales. Au terme d’une réunion de deux jours, la Réserve fédérale américaine (Fed) a laissé mercredi ses taux d’intérêt inchangés six semaines après avoir acté une première hausse.

Vendredi, c’était au tour de la Banque du Japon (BoJ) d’entrer en scène : elle a surpris en annonçant l’instauration de taux d’intérêt négatifs pour tenter de relancer une inflation et une économie vacillantes, une mesure exceptionnelle justifiée par les turbulences actuelles sur les marchés.

Sur le front des indicateurs, les investisseurs regarderont vers les États-Unis où seront publiées la croissance au dernier trimestre, l’activité économique dans la région de Chicago ainsi que la confiance des consommateurs (Université de Michigan) pour le mois de janvier.

La publication de l’inflation en zone euro sera également surveillée dans la zone euro.

Parmi les valeurs, Alten chutait de 5,98% à 48,22 euros, malgré un chiffre d’affaires pour 2015 en hausse de 12,2%, à 1,54 milliard d’euros, grâce notamment à l’international.

JCDecaux bondissait de 8,23% à 36,89 euros, grâce à un chiffre d’affaires en hausse de 14%, à 3,208 milliards d’euros, sur l’exercice 2015.

Pernod Ricard prenait 0,82% à 104,50 euros après avoir annoncé prendre une part majoritaire dans le fabricant du gin Monkey 47, l’allemand Black Forest Distillers, pour un montant non communiqué.

ST Dupont bondissait de 7,14% à 0,15 euros, grâce à un bénéfice net au troisième trimestre qui lui permet de réduire ses pertes sur l’ensemble de l’exercice décalé.

Bouygues prenait 0,60% à 35,89 euros, Vinci 0,57% à 62,19 euros et ADP 1,38% à 102,50 euros après avoir signé des protocoles d’accord pour développer trois aéroports en Iran, à l’occasion de la visite du président iranien Hassan Rohani à Paris.

Fleury Michon prenait 0,18% à 61,61 euros, après avoir vu ses ventes croître de 7% en 2015, surtout grâce à son activité charcuterie, et prévoit un résultat net "proche de la stabilité".

Maurel et Prom gagnait 0,71% à 2,83 euros. Le chiffre d’affaires de la compagnie pétrolière française a été divisé par deux en 2015, affecté par la forte chute des prix du pétrole qui pourraient le conduire à procéder à des dépréciations d’actifs.

Total était en hausse de 1,90% à 40,98 euros. La justice française a annulé jeudi l’abrogation du permis de recherches de gaz de schiste du groupe, dans la région de Montélimar (Drôme), a-t-on appris auprès de l’avocate de plusieurs eurodéputés écologistes opposés à ces recherches.

Mersen était dans le vert (+0,97% à 13,53 euros) après que le groupe a confirmé jeudi son objectif de marge opérationnelle courante pour 2015 et annoncé des dépréciations d’actifs reflétant un faible niveau d’activité sur son marché de la chimie, en publiant son chiffre d’affaires annuel.

Faiveley Transport prenait 1,09% à 92,41 euros alors que l’équipementier ferroviaire a annoncé jeudi un chiffre d’affaires de 802,2 millions d’euros en hausse de 8,1% sur les trois premiers trimestres de son exercice décalé 2015/2016 et confirme ses objectifs de croissance.

Airbus prenait 1,85% à 56,04 euros et Safran 0,71% à 57,76 euros après que le président exécutif d’Airbus Safran Launchers (ASL), Alain Charmeau, a affirmé jeudi que 2016 serait l’année de la commercialisation d’Ariane 6, le futur lanceur européen, à des coûts moindres que l’actuelle Ariane 5 face à la concurrence, notamment américaine.

Airbus a aussi bénéficié de la promesse de l’Iran d’acheter 118 de ses appareils dont 12 A380 pour renouveler la flotte d’Iran Air et de la confirmation par la compagnie japonaise ANA Holdings de l’achat de 3 A380 pour un prix catalogue total de 1,25 md de dollars, devenant le premier client nippon de cet appareil que le consortium européen peine à vendre.

Somfy était en hausse de 4,04% à 309,00 euros, dynamisé par un chiffre d’affaires en hausse de 8,1% en 2015, soutenu par l’ensemble de ses zones géographiques, et anticipe des "résultats en progression" sur l’année.

Eramet était dans le vert (+1,98% à 21,63 euros). Sa filiale Aubert et Duval va prochainement lancer une unité de production de poudres métalliquesen "super alliages", à destination des marchés de l’industrie aéronautique et des technologies de l’impression de métal en trois dimensions, ont indiqué jeudi des sources concordantes.

Cegedim perdait 7,28% à 26,99 euros, après avoir annoncé un chiffre d’affaires en 2015 en haussede 3,3% pour ses activités poursuivies, et abaissé une nouvelle fois ses prévisions de résultat opérationnel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.