La Bourse de Paris en baisse, le marché tiré vers le bas par le secteur des télécoms (-0,24%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris en baisse, le marché tiré vers le bas par le secteur des télécoms (-0,24%)2

A 09H50 , l’indice CAC 40 perdait 10,40 points à 4.311,84 points. Vendredi, il avait perdu 1,43% à 4.322,24 points.

Le marché était pénalisé par le décrochage dès l’ouverture des titres liés au secteur des télécoms, après l’échec des négociations vendredi en vue du rapprochement entre les opérateurs Orange qui cédait 4,87% à 14,65 euros et Bouygues qui dégringolait de 14,34% à 30,17euros. Iliad, maison mère de Free plongeait pour sa part de 12,42% à 196,00 euros et Numéricable-SFR de 12,89% à 31,76 euros.

De plus, la place parisienne était également sensible aux cours du pétrole, "alors que la reprise baissière se confirme séance après séance en raison des craintes que la réunion du 17 avril à Doha n’aboutisse pas à un accord de gel de la production", soulignent les analystes du courtier Aurel BGC.

Les cours du pétrole poursuivaient leur baisse lundi en Asie, plombés par des propos sans concession de l’Arabie saoudite qui jettent ledoute sur la possibilité de gel concerté de la production d’or noir.

Ryad ne gèlera le niveau de sa production de brut que si les grands producteurs, dont l’Iran, font de même, a indiqué le vice-prince héritier du premier exportateur mondial de pétrole dans une entrevue à Bloomberg News publiée vendredi.

"Le cours du pétrole (...) pourrait jouer les trouble-fêtes cette semaine si la perspective d’un gel de la production continue de se déliter", avancent pour leur part les analystes de Crédit Mutuel-CIC.

"Avant les Minutes du dernier FOMC (Comité depolitique monétaire de la banque centrale, ndlr), dont la publication est attendue à 20h mercredi soir, les marchés devraient évoluer sans véritables repères", soutient encore le courtier Aurel BGC.

Sur le terrain des indicateurs, les investisseurs suivront dans un premier temps le taux de chômage et l’indice des prix à la production au sein de la zone euro.

Ils se touneront ensuite vers les Etats-Unis où les commandes industrielles pour le mois de février sont attendues.

En parallèle, le marché suivra différentes prises de parole de membres de banques centrales (Réserve fédérale américaine et Banque centrale européenne), même si aucune annonce ne se profile.

Parmi les valeurs, Sanofi était en hausse de 0,69% à 71,24 euros, après que le groupe pharmaceutique a lancé son programme public de vaccination contre la dengue aux Philippines, une première mondiale pour son produit Dengvaxia qui a nécessité 20 ans de recherches et 1,5 milliard d’euros d’investissements.

Veolia grignotait 0,22% à 20,77 euros. Le spécialiste de l’eau et du traitement des déchets Veolia a été condamné vendredi par le tribunal deChalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) à 50.000 euros d’amende après le décès d’un stagiaire dans une station d’épuration de Montceau-les-Mines en 2011.

Fnac cédait 0,68% à 55,11 euros. Le groupe a annoncé qu’il allait s’implanter en Andorre avec l’ouverture à l’été 2016 dans la principauté d’un magasin en partenariat avec le groupe local de distribution Pyrénées Andorra.

Argan était en hausse de 0,32% à 22,02 euros, alors que la société foncière a annoncé qu’elle avait enregistré une faible hausse, de 1%, de son chiffre d’affaires au premier trimestre.

Enfin, Pharmagest perdait 0,62% à 23,95 euros, malgré une hausse de 12% de son bénéfice net sur l’exercice 2015.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.