La Bourse de Paris demeure confiante sur les négociations commerciales (+0,52%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris demeure confiante sur les négociations commerciales (+0,52%)

A 09H22 , l’indice CAC 40 progressait de 27,22 points à 5.292,41 points. Vendredi, il avait fini en hausse de 0,47%.

"Avant la réunion de la BCE ou encore le Livre Beige de la Fed et les chiffres mensuels de l’emploi américain cette semaine, les indices européens, en hausse vendredi, pourraient encore progresser ce lundi après l’article du Wall StreetJournal", a indiqué dans une note Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC.

Selon le Wall Street Journal de dimanche, qui cite des sources anonymes, les négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis ont nettement progressé et un accord est en train de se dessiner.

Pékin serait notamment disposé à abaisser les taxes douanières et à lever d’autres restrictions imposées aux importations agricoles, automobiles et chimiques américaines, rapporte le quotidien américain.

Washington est aussi prêt à faire des concessions. Les autorités américaines ne seraient pas opposées à supprimer la plupart des sanctions infligées aux produits chinois l’an dernier, assure le quotidien.

"Ce mois de mars pourrait être important en raison des développements attendus sur les négociations sino-américaines et le Brexit notamment", a renchéri M. Le Liboux.

L’Union européenne s’est dite prête à fournir des garanties supplémentaires au Royaume-Uni en vue de faciliter l’approbation par le Parlement britannique de l’accord sur le Brexit, selon le négociateur européen Michel Barnier dans une interview publiée samedi par plusieurs journaux européens.

"Si on devait résumer la semaine qui se profile, c’est simple, elle sera uniquement consacrée à la BCE. Il y a fort longtemps qu’une réunion de l’institution n’avait pas suscité un tel intérêt", a estimé pour sa part Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

"L’enjeu n’est pas tant de savoir ce qui sera annoncé - puisque la BCE va selon toute vraisemblance lancer un nouveau cycle de TLTROs (prêts à long terme et à taux bas en direction des banques de la zone euro, NDLR) - que de connaître le calendrier de mise en application de la nouvelle mesure", a-t-il ajouté.

Du côté des indicateurs, l’agenda de ce lundi s’annonce ténu puisque seuls les prix à la production pour janvier en zone euro et les dépenses de construction pour décembre aux Etats-Unis sont attendus.

- Casino à la traîne -

En matière de valeurs, Casino était pénalisé (-2,07% à 46,42 euros) par l’abaissement de sa recommandation à "conserver" contre "acheter" auparavant par Société Générale.

Carrefour s’adjugeait à l’inverse 0,25% à 17,76 euros. Le PDG du groupe Carrefour, Alexandre Bompard, plaide pour davantage d’équité entre la taxation des grands groupes de distribution français et celle des plateformes américaines ou chinoises, dans un entretien avec le Journal du Dimanche.

Air France-KLM grappillait 0,31% à 11,48 euros tandis que l’Etat néerlandais souhaite une "représentation équitable" au sein du conseil d’administration d’Air France-KLM, dans lequel il vient de prendre une participation de 14%, selon un avis publié vendredi par l’Autorité française des marchés financiers (AMF).

Interparfums montaitde 2,44% à 46,10 euros après avoir relevé lundi son objectif annuel de chiffre d’affaires pour l’exercice en cours, sur fond de bond de son bénéfice net en 2018.

Société Générale gagnait 0,80% à 27,26 euros après que le groupe bancaire français a annoncé vendredi la finalisation de deux cessions - sa participation de 35% dans La Banque Postale Financement et ses activités banque privée en Belgique - qui s’inscrivent dans le cadre de son plan de recentrage stratégique.

jra/tq/spi