La Bourse de Paris démarre dans le vert, aidée par Wall Street (+0,47%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris démarre dans le vert, aidée par Wall Street (+0,47%)

A 09H20 , l’indice CAC 40 prenait 25,06 points à 5.308,85 points. La veille, il avait fini en petite hausse de 0,27%.

Cette ouverture dans le vert s’inscrit "dans le sillage de la clôture des marchés américains", ont commenté les experts de Mirabaud Securities Genève.

"Le marché devrait continuer d’être un peu hésitant du fait d’indicateurs contrastés. D’un côté, les petites entreprises américaines affichent un record d’optimisme, de l’autre, les actions en Chine évoluent autour de leur point bas de 2016", a estimé de son côté Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

"Il est probable qu’un calendrier économique plutôt dénué de grandes annonces ne permette pas aux investisseurs de trancher entre l’optimisme et la prudence", a-t-il ajouté.

Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et ses partenaires, en particulier la Chine, continuaient à alimenter la prudence des acteurs de marché.

"Etant donné que les deux acteurs campent sur leur position, les opérateurs vont rester prudents", a indiqué David Madden, un analyste de CMC Markets.

"L’affrontement entre les Etats-Unis et la Chine domine l’actualité, mais cela vaut la peine de rappeler que Washington est encore en train de négocier avec le Canada et les Etats-Unis", a-t-il ajouté.

Washington et Ottawa pourraient sceller prochainement un compromis pour moderniser l’accord de libre-échange nord-américain (Aléna), a laissé entendre mardi soir la ministre canadiennedes Affaires étrangères.

- Le luxe dans le vert -

Outre la thématique commerciale, les investisseurs devraient se concentrer sur une série de statistiques.

Le livre Beige de la Réserve fédérale américaine, qui doit être publié en fin de journée, devrait "apporter des données importantes sur l’état de l’économie américaine", selon les experts de Mirabaud Securities Genève.

Avant cela, les investisseurs prendront connaissance des prix à la production en juillet et du niveau des stocks hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) doit également publier son rapport mensuel.

En matière de valeurs, Hermès prenait la tête du CAC 40 (+3,37% à 551,80 euros) soutenu par un bond de 17% de son bénéfice net au premier semestre, à 708 millions d’euros, et une nouvelle progression de sa marge opérationnelle, qui a atteint 34,5% des ventes.

Dans son sillage, LVMH gagnait 1,30% à 287,65 euros et Kering 1,48% à 446,70 euros.

ArcelorMittal montait de 1,14% à 24,81 euros, dans la foulée de l’annonce de la révision de son offre d’acquisition de l’indien Essar Steel.

Carrefour profitait (+1,82% à 16,27 euros) d’un relèvement de sa recommandation par Oddo BHF.

A l’inverse, Nexans était pénalisé (-4,99% à 24,35 euros) par un abaissement de la sienne par Credit Suisse.

Casino était affecté (-2,35% à 28,69 euros) par une baisse de son objectif de cours par Bernstein.

Tessichutait de 5,63% à 167,50 euros, affaibli par un recul de 11,3% de ses résultats au premier semestre qu’il a en partie expliqué par un effet de base négatif après une très bonne année 2017.

Haulotte grimpait de 3,82% à 12,50 euros, soutenu par un bénéfice net presque triplé (+198%) à 19,1 millions d’euros au premier semestre, où il a notamment bénéficié de la croissance de son activité en Europe et de ses ventes d’engins.

vac/soe/mcj