La Bourse de Paris démarre avec prudence une séance étoffée (-0,20%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris démarre avec prudence une séance étoffée (-0,20%)2

A 09H30 , l’indice CAC 40 perdait 8,91 points à 4.466,48 points. La veille, il avait cédé 0,67%.

"La séance s’annonce chargée mais peu de surprises sont attendues", relèvent les stratégistes du courtier Aurel BGC. Selon eux, les réunions de l’Opep et de la BCE qui "sont les deux principaux rendez-vous du jour" devraient toutefois se solder par un "statu quo".

Côté BCE, les regards seront braqués sur les prévisions actualisées de croissance et d’inflation, "la mise à jour des prévisions macroéconomiques de l’institution" étant "le principal enjeu de la réunion", estiment les stratégistes de Crédit Mutuel-CIC.

Le conseil des gouverneurs de l’institution monétaire de Francfort rendra publiques ses dernières décisions à 11H45 GMT, avant une conférence de presse de son président Mario Draghi.

La réunion de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à Vienne sera également suivie de près.

"La réunion de l’Opep et les stocksde pétrole américain devraient aussi apporter de la nervosité au prix du baril de pétrole", indique John Plassard, de Mirabaud Securities.

Enfin, les marchés garderont un oeil sur les indicateurs aux Etats-Unis, où "le rapport ADP de l’emploi dans le secteur privé sera la mise en bouche avant les chiffres mensuels de l’emploi demain", souligne Aurel BGC.

Les demandes hebdomadaires d’allocation chômage sont également à l’agenda, ainsi que les stocks hebdomadaires de pétrole.

Mercredi soir, la Réserve fédérale (Fed) a publié son Livre beige, selon lequel l’activité économique aux Etats-Unis a poursuivi une "modeste" croissance dans la plupart des régions, hormis dans celle de New York où elle a stagné.

Du côté des valeurs, le secteur parapétrolier était bien orienté à l’image de Rubis (+3,55% à 70,37 euros), Maurel et Prom (+1,86% à 3,29 euros) et CGG (+1,49% à 0,68 euro).

Le secteur bancaire soutenait également la cote avec Crédit Agricole (+1,12% à 8,94 euros), BNP Paribas (+1,18% à 47,10 euros) et Société Générale (+1,06% à 36,55 euros).

ArcelorMittal engrangeait pour sa part 2,91% à 4,42 euros. Le groupe a suspendu indéfiniment l’agrandissement de sa mine de fer du Mont-Wright, dans le nord du Québec, un projet de plusieurs centaines de millions de dollars.

Valeo progressait de 0,52% à 135,15 euros. Le fonds d’investissement Bain Capital est "en discussions avancées" pour lui céder le fabricant allemand d’embrayages FTE Automotive, selon Bloomberg.

Neopost gagnait de son côté 0,38% à 20,92 euros au lendemain de la publication d’un chiffre d’affaires en baisse au premier trimestre.

cc/cb/mml

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.