La Bourse de Paris débute la séance en légère hausse avant l’emploi américain (+0,26%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris débute la séance en légère hausse avant l’emploi américain (+0,26%)2

A 09H18 , l’indice CAC 40 prenait 11,60 points à 4.427,68 points. La veille, il avait perdu 0,20% et mis un terme à une série de cinq séances de hausse d’affilée.

Le marché parisien repartait de l’avant, suivant la légère hausse de Wall Street, après avoir repris son souffle jeudi.

Les indices boursiers étaient bien orientés "dans le sillagede la clôture de New York, de la bonne tenue des prix du baril de pétrole (proche des 35 dollars le baril et de ses niveaux de début janvier) et dans l’attente de la publication des chiffres du chômage américain", résume John Plassard, chez Mirabaud Securities.

Le marché était aidé par l’évolution des cours de l’or noir qui progressaient en Asie, après des déclarations du ministre nigérian du Pétrole annonçant une prochaine réunion des producteurs de brut en Russie.

Les indices boursiers ont largement profité ces dernières semaines du rebond du pétrole,tout comme des espoirs placés dans la Banque centrale européenne (BCE) avant la réunion de la semaine prochaine.

Pour l’heure, tous les regards des investisseurs sont tournés vers les chiffres de l’emploi américain pour le mois de février.

"C’est bien évidemment les chiffres de l’emploi américains qui devraient alimenter la volatilité des indices", remarque John Plassard.

Ils devraient en dire plus sur la vigueur de la première économie mondiale et seront comme toujours très importants pour la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine(Fed).

Une bonne nouvelle sur le front de l’emploi pourrait raviver l’idée d’une nouvelle hausse des taux de la Fed d’ici la fin de l’année, alors qu’une telle probabilité avait largement diminué ces derniers temps compte tenu des soubresauts sur les marchés.

"Les données sur l’économie américaine ont permis de réduire fortement les craintes d’un ralentissement additionnel de l’activité", soulignent les stratégistes chez Crédit Mutuel-CIC.

"L’industrie donne des signes de stabilisation tandis que la consommation et la construction repartent de l’avant. Ces éléments favorables devraient se concrétiser en une poursuite de l’amélioration du marché du travail", selon eux.

Parmi les valeurs, Gemalto s’envolait (+8,87% à 64,33 euros), le marché se montrant rassuré par ses résultats 2015 et sa prévision d’une hausse de la marge brute en 2016.

Les valeurs liées aux matières premières étaient encore recherchées, après avoir souffert depuis le début de l’année de la défiance des investisseurs. Vallourec prenait 11,36% à 7,35 euros, CGG 5,88% à 0,72 euro, Technip 2,21% à 47,90 euros et ArcelorMittal 3,12% à4,43 euros.

De même, le secteur bancaire tirait la cote vers le haut. BNP Paribas gagnait 1,17% à 46,27 euros, Crédit Agricole 0,88% à 10,07 euros et Société Générale 1,42% à 34,95 euros.

En revanche, quelques poids lourds de l’indice reculaient, à l’image de Sanofi (-0,56% à 71,43 euros) et Axa (-0,28% à 21,53 euros).

Bureau Veritas bougeait peu (+0,05% à 18,62 euros) après avoir pris 80% du capital de la société chinoise Chongqing Liansheng, spécialisée dans la supervision technique réglementaire de projets de construction.

Savencia(ex-Bongrain) était presque stable (+0,02% à 57,11 euros). La société a publié un bénéfice net 2015 en hausse de 43% à 57 millions d’euros, porté par l’international, malgré une baisse de ses ventes et alors que la crise laitière frappe les éleveurs.

jbo/jum/sg

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.