La Bourse de Paris débute dans le rouge (-0,75%) et sous les 5.000 points

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris débute dans le rouge (-0,75%) et sous les 5.000 points2

A 09H15 , l’indice CAC 40 perdait 37,53 points à 4.983,46 points. Laveille, il avait fini en net recul de 1,32%.

Wall Street a aussi fini sur une forte baisse plus tard dans la soirée, dans la foulée de mauvais chiffres sur les commandes de biens durables et sur fond de remontée du prix du pétrole.

"Le lancement d’une opération militaire auYémen a renforcé le risque d’un embrasement au Moyen Orient provoquant une brusque hausse des cours du pétrole. Cette dernière a également été entretenue par les statistiques de production américaine qui montrent un ralentissement en lien avec le fléchissement des investissements dans le secteur depuis plusieurs mois", ont souligné les analystes du Crédit Mutuel CIC.

Selon eux, "si le rebond du pétrole devait gagner en amplitude, cela pourrait changer la donne pour les perspectives économiques", ces craintes trouvant "un écho particulier aux États-Unis alors que les doutes se renforcent sur la vigueur de l’activité au 1er trimestre et sa capacité de rebond au cours des prochains mois".

Les investisseurs ont eu matière à réflexion du côté des indicateurs européens avant même l’ouverture, puisque l’Insee a dévoilé les comptes nationaux de la France qui a enregistré en 2014 un déficit public équivalent à 4,0% de son Produit intérieur brut (PIB), après 4,1% en 2013, et là où le gouvernement tablait initialement sur 4,4%.

Le déficit public "est finalement inférieur aux attentes (...) Les efforts ne pourront toutefois pasêtre abandonnés étant donné que la Commission européenne a réclamé une baisse de 0,5% du déficit structurel", ont estimé les analystes du Crédit Mutuel CIC.

En Allemagne, ce baromètre GfK du moral des consommateurs en mars a connu une nouvelle embellie, ignorant les inquiétudes sur la Grèce.

Par ailleurs, les demandes hebdomadaires d’allocations chômage outre-Atlantique sont à l’agenda.

Sur le terrain des valeurs, Bolloré perdait 0,35% à 5,13 euros après avoir annoncé la cession de 22,5% du capital d’Havas (-7,23% à 6,67 euros) pour renforcerla part du capital flottant du groupe publicitaire dans le cadre d’un placement privé qui a représenté 601,1 millions d’euros. Le cours d’Havas tendait ainsi mécaniquement vers le prix de vente des actions qui s’est établi à 6,40 euro par action.

Korian Medica perdait 0,63% à 34,80euros ne profitant pas d’un bénéfice net en hausse de 116,3% en données publiées et de 8,8% en données comparables, illustrant le succès de ses opérations de croissance externe.

Le Belier reculait de 1,43% à 27,59 euros. L’équipementier automobile a publié un résultat net en hausse de 6,9% pour l’exercice 2014 à 16,8 millions d’euros, et s’est fixé un objectif de chiffre d’affaires en 2015 "supérieur à 300 millions d’euros".

Esso SAF baissait de 1,71% à 43,64 euros alors que la filiale française du géant pétrolier américain ExxonMobil, a publié une perte nette annuelle de 447 millions d’euros, multipliée par quatre par rapport à l’année précédente.

Wendel était pénalisé (-1,52% à 110,50 euros) par la baisse de son bénéfice net qui a été divisé par 17 en 2014 à 19,6 millions d’euros, pénalisé par d’importants élémentsexceptionnels.

Maurel et Prom faisait nettement les frais (-4,19% à 7,19 euros) du plongeon de 79% de son bénéfice net, sous l’effet de la baisse du prix du pétrole et de l’abandon de projets d’exploration.

Trigano décollait (+11,73% à 30,00 euros). Le constructeur de véhicules de loisirs a publié un chiffre d’affaires en hausse de 17% lors du deuxième trimestre de son exercice décalé 2014/15, poussé par le dynamisme de son activité camping-cars.

Kindy s’enfonçait de 6,97% à 3,74 euros. Le groupe a enregistré un léger bénéfice net au premier semestre de son exercice décalé 2014/15, mais a vu son chiffre d’affaires se contracter de près de 7%.

Saft reculait de 1,95% à 33,75 euros malgré le contrat remporté auprès de la société de services pétroliers Kentz pour un montant de 10 millions de dollars.

Groupe Gorgéétait dynamisé (+4,23% à 20,95 euros) par l’annonce de deux acquisitions qualifiées de "majeures" dans l’impression 3D en vue de "devenir un acteur de référence mondial" dans ce secteur.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.