La Bourse de Paris débute à l’équilibre (-0,02%), après des chiffres de croissance décevants

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris débute à l’équilibre (-0,02%), après des chiffres de croissance décevants2

A 09H19 , l’indice CAC 40 perdait 1,07 point à 4.985,78 points. La veille, il avait fini en hausse de 1,25% rebondissant après deux séances très difficiles où la cote avait plongé de plus de 5%.

"La banque centrale chinoise ayant clairement décidé de reprendre la main sur l’évolution de la parité du renminbi, la focalisation se renforce sur deux autres éléments", à savoir la Grèce et "la vigueur de la croissance économique de par le monde, et en particulier en zone euro aujourd’hui", ont résumé les stratégistes du Crédit Mutuel CIC.

Après une nuit de débats compliqués, le Parlement grec a adopté le troisième plan d’aide au pays, juste au moment de l’ouverture des marchés européens et à quelques heures de l’Eurogroupe censé entériner le projet.

Cette réunion s’annonce compliquée du fait des "questions" que se pose encore Berlin, tandis que le FMI mettait désormais des conditions très nettesà sa participation financière.

Côté croissance, "avant la publication du PIB pour l’ensemble de la zone euro à 11H00 (09H00 GMT), celle pour la France est décevante, avec simple stabilisation du PIB au 2e trimestre 2015", ont noté les analystes du Crédit Mutuel CIC.

L’activité économique française a en effet stagné au deuxième trimestre, alors qu’elle était attendue en croissance, selon l’Insee qui a cependant révisé à la hausse son estimation de la croissance du produit intérieur brut au premier trimestre (+0,7% au lieu de +0,6%).

Mais la croissance allemande a également un peu déçu les attentes, enregistrant malgré tout une légère croissance de 0,4% (contre +0,5% attendu).

Côté chinois, après trois dévaluations en trois jours, la pression retombait alors que la banque centrale chinoise (PBOC) a relevé légèrement vendredi, de 0,05%, son taux de référence du yuan face au dollar, inversant donc la tendance.

En terme d’indicateurs, outre la croissance en Europe, aux États-Unis les prix à la production en juillet, le production industrielle pour le même mois, ainsi que la confiance des consommateursen août (Université de Michigan) sont également à l’agenda.

Sur le terrain des valeurs, ADP prenait 0,90% à 106,55 euros, soutenu par une augmentation de 4,8% au mois de juillet, porté par les départs en vacances, avec 9,5 millions de passagers.

Air France-KLM était stable (+0,05% à 6,29 euros). La procédure judiciaire opposant Air France au principal syndicat de pilotes de la compagnie, le SNPL, sur la mise en oeuvre du plan de restructuration "Transform", va se poursuivre, la direction ayant assigné le syndicat au fond, selon des sources concordantes.

Veolia Environnement était pénalisé (-0,83% à 20,36 euros) par un abaissement de se recommandation à "neutre" contre "acheter" auparavant par Société Générale.

Les valeurs liées à la Chine continuaient à regagner du terrain après les forts remous provoqués par les dévaluations. Renault gagnait 0,81% à 82,95 euros, Peugeot 1,15% à 17,20 euros et Valeo 0,43% à 117,75 euros.

A l’inverse le secteur pétrolier était entraîné par la nouvelle chute des cours du brut, Total perdant 0,73% à 44,06 euros et Technip 0,69% à 49,35 euros.

abx/fpo/mml

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.