La Bourse de Paris débute prudemment (-0,35%), tournée vers de grandes réunions à Washington

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris débute prudemment (-0,35%), tournée vers de grandes réunions à Washington2

A 09H52 , l’indice CAC 40 perdait 18,40 points à 5.235,95 points. La veille, il avait fini en progression de 0,70%.

"En Europe, avec peu d’indicateurs à se mettre sous la dent, l’attention devrait être tournée vers le démarrage des réunions du Fonds monétaire international (FMI) et du G20 et la rencontre entre le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis et le président américain Barack Obama", a souligné Michael Hewson, un analyste de CMC Markets.

"Malheureusement pour M. Varoufakis, la sympathie est probablement la seule chose qu’il va recevoir" dans la foulée de l’abaissement de la note de son pays à "CCC+" par l’agence Standard and Poor’s, a ajouté M. Hewson.

Le ministre grec, qui se rend à Washington pour une réunion du FMI, profitera de l’occasion pour rencontrer le patron de la BCE Mario Draghi, son homologue allemand Wolfgang Schaüble et le président américain Barack Obama.

La crise grecque fera en effet partie dessujets à l’agenda des réunions qui s’ouvrent jeudi à Washington, au côté des conséquences de l’épidémie d’Ebola sur les pays touchés et de la relance de la croissance mondiale.

La réunion des ministres des Finances du G20 qui se tient aussi jeudi à Washington va aborder pour sapart l’impact pour l’économie mondiale de la volatilité des taux de changes et de la chute des cours du pétrole, a indiqué un haut responsable du ministère canadien des Finances.

Du côté des indicateurs, le nombre de défaillances d’entreprises en France a augmenté de 7,6% sur un an au premier trimestre pour atteindre un niveau historique et les immatriculations de voitures neuves dans l’Union européenne ont bondi de 10,6% en mars, grâce en particulier à des croissances à deux chiffres en Espagne et en Italie.

Le rapport de printemps des principaux instituts derecherche économique en Allemagne est également à l’agenda.

Outre-Atlantique, les mises en chantier de logements en mars, les demandes hebdomadaires d’allocations chômage et l’activité industrielle dans la région de Philadelphie en avril sont au programme.

La journée verraaussi l’Organisation des pays exportateurs de pétrole publier son rapport mensuel, dans un contexte de surproduction mondiale de brut et de prix bas.

Sur le terrain des valeurs, Airbus Group prenait 2,10% à 64,05 euros alors que le constructeur aéronautique va demander à ses actionnaires d’approuver le principe d’un programme "exceptionnel" de rachat de ses propres actions, qui viendrait s’ajouter à un programme de même ampleur déjà en cours.

Lafarge décollait de 4,11% à 65,80 euros, soutenu par le ralliement d’Eurocement, deuxième actionnaire d’Holcim, au projet de fusion avec Lafarge qui a accepté un siège au Conseil d’administration de la nouvelle entité fusionnée.

Ipsen par contre plongeait de 9,85% à 39,99 euros affecté par l’annonce avec son partenaire Active Biotech de l’abandon du développement d’un traitement contre le cancer de la prostate, après l’échec d’un essai clinique de Phase III.

Renault gagnait 1,51% à 90,91 euros. Le PDG Carlos Ghosn a convoqué un conseil d’administration extraordinaire ce jeudi afin d’étudier la récente décision du gouvernement d’augmenter temporairement sa participation au capital de Renault, selon un administrateur CGT.

Kaufman&Broad progressait de 0,36%à 27,57 euros après avoir confirmé ses prévisions pour 2015, en publiant un résultat net en hausse de 4,25% à 6,44 millions d’euros au premier trimestre, et des réservations en légère progression.

Casino perdait 3,08% à 83,93 euros. L’international a tiré la croissance des ventes au premier trimestre, alors que la France reste toujours négative, les effets positifs des baisses de prix tardant à se manifester, même si le groupe constate une "amélioration trimestre après trimestre".

Faurecia bénéficiait (+2,95% à 44,03 euros) d’un chiffre d’affaires pour lepremier trimestre 2015 en forte hausse (+13,8%), due à un effet de changes très favorable, au-delà d’une solide progression des ventes.

Virbac profitait aussi (+3,05% à 224,65 euros) d’un chiffre d’affaires en hausse de 17,1% au premier trimestre, dopé par l’acquisition de la gamme Sentinel, malgré une interruption de la production sur un site américain et le recul des ventes en France.

Sodexo par contre reculait de 0,49% à 92,91 euros après un bond de son bénéfice semestriel, dopé notamment par des taux de changes favorables.

Lucibel s’élevait de 8,93% à 5,61 euros. Les ventes du groupe spécialisé dans l’éclairage led pour les entreprises, ont augmenté au premier trimestre, le développement de son activité à l’international compensant la stagnation de ses affaires en France.

Vergnet s’envolait de 31,75% à 0,83 euros. Le fabricant d’éoliennes a renoué avec la rentabilité en 2014 après des années de pertes, grâce un résultat d’exploitation positif de 1,8 million d’euros.

abx/fpo/vm

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.