La Bourse de Paris creuse ses pertes et lâche brièvement plus de 2%

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris creuse ses pertes et lâche brièvement plus de 2%2

A 15H50 , l’indice CAC 40 perdait 86,83 points à 4.865,68 points, après avoir lâché brièvement plus de 2%, dansun volume d’échanges de 2,1 milliards d’euros. La veille, il avait progressé de 0,82%.

Le marché a poursuivi sa marche en avant en tout début de séance avant de rapidement faire machine arrière, puis de s’enfoncer davantage dans l’après-midi.

De son côté, Wall Street a débuté la séance en baisse, pénalisé par la baisse des cours du pétrole.

"Même Mario Draghi ne parvient plus à sortir le marché de sa torpeur. Les propos du banquier central ont poussé les indices à la hausse pendant 30 minutes mais la progression s’est dégonflée en seconde partie de matinée", résume le courtier Aurel BGC.

La perspective d’un retour durable en zone euro à une inflation acceptable s’est "affaiblie", a déclaré le président de la Banque centrale européenne (BCE), répétant que l’institution allait réexaminer l’état de sa politique monétaire en décembre.

"Les marchés ont été confortés dans leurs anticipations de gestes monétaires significatifs en décembre mais la BCE pourra-t-elle encore surprendre ?", se demande le courtier.

Pour le reste, le marché était soumis à des prises de profits de la part des investisseurs après avoir grimpé tout au lond du mois d’octobre et début novembre, au point de revenir brièvement au-dessus de 5.000 points.

"La séance d’hier à Paris a pu sembler plus vivante que la précédente, mais la clôture loin des plus hauts et la faiblesse des volumes illustrent un certain manque de convictions", constate Franklin Pichard, directeur de Barclays Bourse.

Le marché se prépare surtout à des rendez-vous décisifs en décembre avec une réunion de la BCE et de la Réserve fédérale américaine (Fed), laquelle devrait commencer à remonter sestaux.

Parmi les valeurs, Amundi prenait 2,11% à 45,95 euros pour ses premiers pas sur le marché, après avoir réussi son introduction en Bourse, qui valorise la société à 7,5 milliards d’euros.

Son principal actionnaire Crédit Agricole perdait 1,76% à 11,17 euros tandis que Société Générale, qui a cédé l’intégralité de ses parts dans cette opération, lâchait 1,95% à 44,08 euros.

Iliad progressait de 2,66% à 201,00 euros après la publication d’un chiffre d’affaires en hausse de 5,3% au troisième trimestre. Le groupe a annoncé avoir dépassépour la première fois la barre des 17 millions d’abonnés.

Airbus Group perdait pour sa part 4,63% à 63,47 euros. L’Iran achètera "probablement" des Airbus, a annoncé le président iranien Hassan Rohani dans un entretien à la chaîne de télévision France 2 et à la radio Europe 1.

jbo/fpo/eb

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.