La Bourse de Paris continue de progresser après Wall Street (+2,07%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris continue de progresser après Wall Street (+2,07%)2

A 16H13 , l’indice CAC 40 prenait 89,72 points à 4.414,82 points, dans un volume d’échanges de 1,8 milliard d’euros. La veille, il avait lâché 0,66%.

Le marché a ouvert en baisse mais s’est rapidement ressaisi sans changer de tendance. De son côté, Wall Street était encouragé par ce mouvement haussier des places européennes.

"Chercher une réelle raison à la hausse que nous connaissons en Europe serait perdre son temps", estime John Plassard, directeur adjoint de Mirabaud Securities, notant qu’"historiquement, l’hésitation des investisseurs bénéficie plutôt aux hausses des indices qu’aux (fortes) baisses".

La place parisienne pouvait toutefois trouver du soutien dans la hausse des cours du pétrole ainsi que la baisse de l’euro, qui favorise les groupes français présents à l’international.

Selon M. Plassard, les investisseurs semblent "être à l’aise dans ce no man’s land boursier (...) avant d’avoir la réponse à leur question : la Fed va-t-elle finalement monter ses taux d’intérêt le 15 juin prochain ?", résume John Plassard, chez Mirabaud Securities.

Les marchés ont en effet du mal à se libérer avant plusieurs échéances importantes en juin, une réunion de la Fed précédant de quelques jours le référendum sur le Brexit.

Côté indicateurs, le moral des investisseursen Allemagne a reculé en mai, selon l’indice ZEW. Aux Etats-Unis, les ventes de maisons neuves ont rebondi plus fortement que prévu en avril pour atteindre un sommet depuis plus de huit ans.

Le marché suivait par ailleurs une réunion des ministres des Finances de la zone euro à Bruxelles pour s’accorder sur le déblocage d’un nouveau prêt à la Grèce et évoquer l’allègement de la dette grecque.

Parmi les valeurs, Seb s’envolait (+10,19% à 104,90 euros) à sa reprise de cotation après avoir annoncé lundi l’acquisition du fabricant allemand de machines à café et d’ustensiles de cuisine WMF, pour un montant de près de 1,6 milliard d’euros.

Les valeurs bancaires étaient en tête du palmarès. Société Générale prenait 4,80% à 36,46 euros, Axa 3,98% à 21,93 euros, BNP Paribas 3,40% à 47,48 euros et Crédit Agricole 2,91% à 9,05 euros.

Scor était en forte hausse (+5,35 à 29,95 euros), bénéficiant d’une note favorable de la banque UBS.

Eurosic perdait 3,45% à 39,15 euros. Le groupe a fait savoir qu’il maintenait les termes de son OPA amicale sur Foncière de Paris (-5,65% à 143,48 euros) bien que Gecina (+0,27% à 127,65 euros) ait proposé un montant supérieur. En outre, le groupe d’assurances mutuelles Covéa, qui détient près de 30% de Foncière de Paris, a annoncé mardi qu’il continuait à soutenir l’offre d’Eurosic (dont il est également un actionnaire majeur).

as/cb/az

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.