La Bourse de Paris continue à regagner du terrain (+0,26%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris continue à regagner du terrain (+0,26%)

A 09H24 , l’indice CAC 40 prenait 13,17 points à 5.002,52 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,44%.

La cote parisienne tente "un rebond ce matin malgré l’inversement de tendance en cours de séance à New-York après une résurgence des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine", avec des rachats à bon compte, comme l’avaient anticipé les experts de Mirabaud Securities Genève.

"La volatilité reste élevée du côté des actions", au milieu de nombreux indicateurs, a noté pour sa part David Madden, un analyste de CMC Markets.

Du côté des indicateurs, l’agenda est effectivement bien étoffé.

En France, la croissance économique a rebondi au troisième trimestre, portée notamment par la hausse des exportations et le rebond de la consommation.

Les dépenses de consommation des ménages français en biens ont par contre reculé de 1,7% en septembre après avoir grimpé de 1,1% en août.

L’Italie et la zone euro dans son ensemble publieront également leurs chiffres de croissance pour le 3e trimestre, et l’Allemagne ceux de son inflation en octobre.

Outre-Atlantique, la confiance des consommateurs (Conference Board) en août figure à l’agenda.

- BNP Paribas pénalisé -

Sur le terrain des valeurs, BNP Paribas reculait de 3,12%à 45,99 euros, après une publication de résultats qui n’a pas comblé toutes les attentes des analystes. Le groupe a réalisé au troisième trimestre un bénéfice net en hausse de 4% à 2,12 milliards d’euros, soutenu par le dynamisme de ses services financiers à l’international qui contrasteavec un nouveau tassement de ses activités de marché en Europe.

Suez profitait pour sa part (+2,41% à 12,75 euros) de la progression de son chiffre d’affaires et de sa performance opérationnelle sur les neuf premiers mois de l’année, tirés par l’activité eau de General Electric rachetée l’an dernier et ses économies de coûts.

SMCP montait de 3,61% à 20,80 euros, après avoir réitéré ses objectifs annuels en faisant état d’une activité robuste au troisième trimestre, en particulier pour Maje, portée par les ventes outre-Atlantique et en Asie.

Thales refluait de 0,32% à 110,70 euros. L’agence de notation SP Global a confirmé sa note à long terme pour le groupe, qui s’apprête à racheter le fabricant de cartes à puce Gemalto (+0,04% à 50,32 euros), mais l’a assortie d’une perspective négative.

Vallourec baissait de 1% à 4,04euros. Le gouvernement a confirmé mardi qu’il travaillait avec le groupe franco-belge Altifort, seul candidat à la reprise de l’aciérie Ascoval à Saint-Saulve, sur une offre ne nécessitant pas l’aide de Vallourec.

Wendel perdait 0,71% à 111,70 euros après avoir annoncé la cessionde 4,73% du capital du groupe d’inspection et de certification Bureau Veritas (-4,77% à 19,16 euros).

abx/soe/nth