La Bourse de Paris continue à regagner un peu de terrain (+0,85%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris continue à regagner un peu de terrain (+0,85%)2

A 09H35 , l’indice CAC 40 prenait 36,56 points à 4.359,37 points. La veille, il avait fini en hausse de0,50% à 4.322,81 points.

Les marchés européens semblent ce matin "de nouveau tenter l’option haussière (...) mais globalement, les indices européens peinent à s’inscrire dans une tendance durable", ont estimé les analystes de Aurel BGC.

Du côté des indicateurs, "la publication d’une statistique sur l’inflation chinoise en ligne avec les attentes" a tranché "avec les mauvaises nouvelles du week-end (baisse des importations et des exportations)", a estimé John Plassard, directeur adjoint de Mirabaud Securities.

L’inflation en Chine est en effet restée stable en avril, à ses niveaux des deux mois précédents, toujours soutenue par un net renchérissement des prix alimentaires.

Si cette stabilité reste "fragile", elle réduit néanmoins "le risque de diffusion de la faiblesse des prix à l’ensemble de l’économie du pays et au reste dumonde" et ce chiffre signifie également que la banque centrale chinoise "a encore toutes les marges de manoeuvre pour maintenir une politique monétaire accommodante", ont également relevé les analystes de Crédit Mutuel CIC.

En Europe, plusieurs statistiques ont aussi été publiées avant l’ouverture des places européennes.

L’excédent commercial de l’Allemagne a continué à gonfler en mars, porté par une progression plus marquée des exportations que des importations, tandis que la production industrielle s’est encore repliée en mars, de 1,3% sur un mois.

En France, la production industrielle a reculé de 0,3% en mars et le déficit budgétaire de l’État français a affiché une légère hausse pour le même mois. La Banque de France a publié sa première estimation pour la croissance du PIB au deuxième trimestre (+0,3%).

Les investisseurs continueront également à suivre les négociations en cours autour de la Grèce, mais la perspective d’un accord qui s’est clairement dessinée lundi soir constitue un soulagement.

"La Grèce ne perturbera pas la torpeur estivale. Les Européens sont parvenus à un accord pour pouvoir verser la prochaine tranche d’aide à la Grèce et ainsi éviter un nouvel incident durant l’été", ont ainsi souligné les analystes de Crédit Mutuel CIC.

Sur le terrain des valeurs, Natixis s’enfonçait de 7,32% à 4,07 euros, pénalisé par la nette baisse de 30% au premier trimestre de son bénéfice net à 200 millions d’euros, affecté par un recul des revenus de son activité grande clientèle.

Saft décollait de 40,72% à 37,15 euros, à la reprise de sa cotation après l’offre public d’achat (OPA) lancée la veille par le géant pétrolier Total (+1,09% à 42,54 euros).

Europcar ne profitait pas (-1,91% à 10,01 euros) de la confirmation de ses objectifs de résultats pour 2016 et d’un chiffre d’affaires en hausse de 0,9% à 418 millions d’euros au premier trimestre.

Air France-KLM bénéficiait (+1,01% à 7,37 euros) d’un trafic en hausse de 2,8% en avril avec 6,8 millions de passagers transportés, tout comme le coefficient d’occupation, en progression de 1,2 point.

Eiffage souffrait légèrement (-0,23% à 68,00 euros) de l’érosion de son chiffre d’affaires, pénalisé par l’activité travaux au premier trimestre, et du maintien de sa prévision d’un chiffre d’affaires en léger repli sur 2016.

Nokia refluait (-0,54% à 5 euros) après avoir enregistré une perte nette de 513 millions d’euros au premier trimestre, pour ses premiers résultats après la fusion avec son ancien rival franco-américain Alcatel-Lucent, ce qui le fait figurer dans le CAC 40.

Gérard Perrier Industrie reculait très légèrement de 0,14% à 35 euros, en dépit de la confirmation de ses objectifs de chiffre d’affaires annuel à l’issue d’un premier trimestre achevé sur une hausse de 2,8% de ses ventes.

Eurosic montait de 1,48% à 1,15 euro dans la foulée de l’autorisation donnée par l’Autorité de la concurrence de mener à bien son rapprochement avec Foncière de Paris(stable à 144,83 euros).

Wordline profitait du relèvement de sa recommandation à "acheter" contre "neutre" parBerenberg.

abx/fka/spi

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.