La Bourse de Paris conquérante (+0,85%) après la Fed

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris conquérante (+0,85%) après la Fed

A 09H50 , l’indice CAC 40 gagnait 46,45 points à 5.528,38 points. La veille, il avait fini en légère progression de 0,15%.

"La banque centrale américaine a laissé ses taux directeursinchangés hier soir, comme attendu par les marchés et les économistes. Mais l’attention des investisseurs s’est concentrée sur les modifications dans le communiqué du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC)", ont souligné les analystes du courtier Aurel BGC.

"Très logiquement, mais pouvait-elle dire autre chose, la banque centrale constate que l’inflation devrait augmenter en 2018 (...)", ce qui "renforce la position des (membres les plus offensifs) de la Fed qui désiraient trois à quatre hausses des taux directeurs cette année", ont-ils ajouté.

La banque centrale américaine, qui avait relevé les taux d’un quart de point de pourcentage en décembre, les a laissés entre 1,25% et 1,50%. Changeant un peu de ton par rapport à son dernier rendez-vous, la Fed dit s’attendre à ce que l’inflation "remonte cette année pour se stabiliser à moyen termeautour de la cible de 2%".

Du côté des indicateurs, le marché automobile français a progressé de 2,5% en janvier sur un an, tiré par une bonne performance de Peugeot, selon les chiffres publiés jeudi par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA).

La zoneeuro, dont la France et l’Allemagne, doit également publier son indice d’activité manufacturière (PMI) pour le mois de janvier avant que les Etats-Unis ne dévoilent dans l’après-midi leur indice ISM d’activité dans l’industrie pour ce même mois.

Outre-Atlantique sont enfin attendusles chiffres de la productivité du 4e trimestre, les ventes de voitures pour janvier, les demandes hebdomadaires d’allocations chômage et les dépenses de construction pour le mois de décembre.

- Dassault Systèmes bondit, Bic s’enfonce -

Sur le front des valeurs, Dassault Systèmes bondissait de 7,93% à 100,25 euros, soutenu par un bond de son bénéfice net en 2017 et une "bonne performance" attendue en 2018.

Bic plongeait à l’inverse de 7,80% à 85,10 euros, plombé par la prévision d’un nouveau recul de sa rentabilité en 2018.

Le cours d’Europacorp s’envolait (+24,37% à 1,99 euros), après avoir été temporairement suspendu, alors que, selon des informations de presse, la société de production et de distribution de cinéma de Luc Besson, en difficulté, mènerait des discussions commerciales avec Netflix.

Unibail-Rodamco s’appréciait de 0,68% à 208,00 euros après que le leader européen de l’immobilier commercial, en passe de doubler de taille grâce au rachat, en cours, du groupe australien Westfield, a augmenté son bénéfice net de 7,9% en 2017 et légèrement dépassé ses objectifs.

EDF prenait 2,30% à 11,33 euros. EDF Energies nouvelles, filiale de l’énergéticien dédiée aux énergies renouvelables, a annoncé mercredi avoir mis en service un important parc éolien de 200 mégawatts (MW) dans l’Etat du Minnesota aux Etats-Unis.

TF1 grappillait 0,33% à 12,12 euros. Le groupe detélévision a demandé à l’opérateur Orange (+0,65% à 14,64 euros) de cesser de distribuer ses chaînes et son service de replay MyTF1, faute d’accord entre les deux groupes qui étaient en négociations depuis près de deux ans.

Orange a dit regretter jeudi que ses clients "soient pris en otage" et a appelé le groupe de télévision à poursuivre le dialogue.

Tarkett prenait 0,25% à 31,58 euros après avoir annoncé mercredi l’acquisition de la société australienne Grass Manufacturers (Grassman), spécialisée dans la fabrication de pelouse synthétique.

Synergie gagnait 3,02% à 49,45 euros, fort d’un chiffre d’affaires ayant bondi de 16,6% en 2017, tiré par l’international et par une accélération de ses activités au quatrième trimestre, selon un communiqué publié mercredi.

Cafom s’est envolé de 8,90% à 7,95 euros. Le groupe d’ameublement est revenu à l’équilibre en 2017, selon un communiqué publié mercredi, après un redressement de l’activité de sa marque phare Habitat au second semestre.

jra/ef/spi