La Bourse de Paris confirme son optimisme (+0,64%) avant la Fed

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris confirme son optimisme (+0,64%) avant la Fed

A 09H15 , l’indice CAC 40 prenait 33,50 points à 5.295,24 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,40%.

"L’enjeu n’est pas de savoir si la banque centrale américaine va augmenter les taux de 25 points de base aujourd’hui - c’est déjà largement attendu par le marché et intégré dans les prix - mais plutôt de savoir si elle va distiller des informations allant dans le sens d’une pause du resserrement monétaire", a complété Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

Les marchés anticipent en effet une nouvelle hausse des taux d’intérêt de labanque centrale américaine, la troisième depuis l’élection de Donald Trump à la présidence américaine, et ce même si l’économie du pays a donné récemment des signes d’essoufflement.

Alors qu’elle s’acheminait vers l’objectif de 2% que la Fed estime sain pour l’économie, la hausse des prix est en effet redescendue à 1,7% sur un an en avril.

"Par conséquent, les investisseurs vont surtout scruter d’extrêmement près la conférence de presse de (la présidente de la Fed) Janet Yellen, à la recherche du moindre indice, et en particulier les projections économiques" de la banque centrale américaine, a estimé M. Dembik.

Mais avant cela, le marché aura de nombreuses données macroéconomiques à digérer.

La production industrielle chinoise a augmenté de 6,5% sur un an le mois dernier, soit au même rythme qu’en avril, tandis que l’investissement en capital fixe poursuivait sa décélération.

De son côté, l’inflation en Allemagne est bien retombée au mois de mai, ressortant à 1,5% dans une estimation finale.

La production en zone euro pour le mois d’avril ainsi que l’inflation et les ventes au détail pour le mois de mai aux Etats-Unis sont également attendues, tout comme le chômage au Royaume-Uni en avril.

- Euronext lâche du lest -

Sur le front des valeurs, Euronext lâchait 2,06% à 45,73 euros, alors que les banques françaises Société Générale et BNP Paribas ont annoncé vendre conjointement 6,3% du capital de l’opérateur boursier européen, cédant ainsi environ 4,4 millions d’actions Euronext, valorisées 198 millions d’euros, selon le cours de référence indiqué mercredi par les deux banques.

Par ailleurs, le noyau dur d’actionnaires de l’opérateur boursier a renouvelé son pacte jusqu’en 2019, tout en abaissant la part de capital qu’il détient.

TechnipFMC prenait 1,06% à 25,82 euros après que le groupe d’ingénierie pétrolière a annoncé mardi avoir décroché un contrat auprès du géant pétrolier norvégien Statoil, lié à son projet Visund Nord situé en mer du Nord norvégienne.

Lectra reculait en revanche de 9,07% à 24,25 euros alors que le groupe français, entreprise leader dans les solutionstechnologiques de découpe de tissus et matériaux (cuir notamment) pour l’habillement, l’automobile et l’ameublement, a annoncé mardi que l’un de ses actionnaires historiques, André Harari va céder 16,6% de son capital.

Aéroports de Paris (ADP) gagnait 0,81% à 137,60 euros. Le trafic des aéroports parisiens a progressé en mai de 2,8%, tiré par la croissance des mouvements au niveau international, notamment dans les régions Asie-Pacifique et Amérique du Nord.

L’action Euro Disney était suspendue après que The Walt Disney Company a conclu avec succès son offrepublique d’achat sur sa filiale, a annoncé mardi l’Autorité des marchés financiers (AMF), ouvrant la voie à son retrait de la Bourse de Paris.

jra/jdy/mcj

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.