La Bourse de Paris commence timidement dans le vert une semaineécourtée (+0,21%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris commence timidement dans le vert une semaineécourtée (+0,21%)

L’indice CAC 40 a gagné 11,62 points à 5.580,98 points, dans un volume d’échangesmoyen de 3 milliards d’euros. Vendredi, il avait fini en légère hausse de 0,21%.

La cote parisienne a beaucoup hésité toute la séance pour finalement opter pour le vert.

"La séance a été très terne en l’absence de catalyseurs majeurs, ce qui s’est traduit par des variations de faibles amplitudes et surtout par une absence criante de volumes au cours de la journée", a résumé auprès de l’AFP, Daniel Larrouturou, directeur général délégué chez Diamant bleu Gestion.

L’atonie s’explique notamment par la fermeture du marché pour le 1er mai, mais plusglobalement, "les volumes sont en baisse depuis plusieurs semaines témoignant de l’indécision des investisseurs", selon lui.

"Ils font le constat de la bonne santé de l’économie en particulier américaine" et voient arriver des "résultats d’entreprises conformes voire supérieurs auxattentes", mais "les bonnes nouvelles ont déjà été largement intégrées" dans les prix des actifs et "il n’y a pas de raison d’aller beaucoup plus haut pour l’instant", a-t-il développé.

L’attentisme a est en outre alimenté par la tenue mardi et mercredi d’une réunion de la Banquecentrale américaine qui devrait toutefois maintenir ses taux directeurs inchangés.

Du côté des indicateurs, la croissance des crédits accordés par les banques de la zone euro au secteur privé s’est décélérée en mars, tandis qu’outre-Atlantique, les dépenses et revenus des ménages ont fait un bond en mars.

- Iliad recherché -

Sur le front des valeurs, Iliad a progressé de 2,22% à 94,72 euros malgré l’amende de 600.000 euros infligée par la Commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (AMF) à Maxime Lombardini, président du conseil d’administration du groupe, pour manquement d’initié, et de 100.000 euros à l’opérateur.

Valeoa gagné 0,70% à 33,11 euros, alors que l’Etat français est devenu le premier actionnaire du groupe, après l’annonce lundi par la banque publique d’investissement Bpifrance d’une nouvelle prise de participation au sein de l’équipementier automobile, chahuté en Bourse l’an dernier.

SMCP a largement profité (+7,93% à 16,34 euros) d’une augmentation de ses ventes de 9% au premier trimestre, soutenue en particulier par de bons résultats hors de France.

Sanofi a pris 1,69% à 77,49 euros, porté notamment par l’annonce vendredi de l’approbation conditionnelle par l’Agence européenne du médicament de sa demande d’autorisation de mise sur le marché de Libtayo (cemiplimab), un anticancéreux qui serait le premier médicament de ce type autorisé dans l’Union européenne.

Cellnovo s’est écroulé de 68,34% à 0,04 euro, pénalisé par l’annonce vendredi du fait qu’il a sollicité l’ouverture d’une procédure de liquidation judiciaire sans poursuite d’activité auprès du tribunal de commerce de Paris.

Spie a reculé de 0,24% à 16,44 euros après avoir annoncé son intention d’acquérir le groupe allemand Telba, pour un montant non dévoilé.

abx/fka/az