La Bourse de Paris clôt avec prudence un mois d’octobre dynamique (+0,24%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris clôt avec prudence un mois d’octobre dynamique (+0,24%)2

L’indice CAC 40 a pris 11,84 points à 4.897,66 points, dans un volume d’échanges relativement nourri de 4 milliards d’euros. La veille, il avait reculé de 0,10%.

Le marché parisien a ouvert en hausse, franchissant même le seuil symbolique des 4.900 points avant de refluer légèrement, pour signer une séance hésitante.

Les investisseurs sont restés "un peu en retrait en cette fin de semaine et ont pris peu d’initiatives", remarque Andréa Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

La cote a choisi la prudence pour mettre un terme à un mois particulièrement porteur, au cours duquel elle a gagné près de 10%, principalement grâce aux politiques monétaires toujours généreuses des grandes banques centrales.

De leur côté, les gérants chez Barclays Bourse restent dans une "logique de prise de bénéfices", après la récente progression des indices boursiers.

Choisissant de temporiser, le marché a peu réagi aux indicateurs du jour des deux côtés del’Atlantique. En zone euro, l’inflation est sortie du rouge en octobre pour atteindre 0% sur un an tandis qu’aux Etats-Unis, l’activité économique dans la région de Chicago a fait un bond surprise en octobre.

Le moral des ménages a pour sa part également rebondi en octobre par rapportà septembre mais a fait moins bien que lors de la première estimation.

Enfin, les investisseurs ont encore eu fort à faire avec la poursuite des publications d’entreprises, jugées "en demi-teinte" par M. Tuéni.

Selon lui, la déception provoquée par L’Oréal a eu tendance à peser sur le marché tandis que la bonne performance de BNP Paribas a permis de limiter la casse.

La banque a pris 1,77% à 55,26 euros sur la séance après avoir dépassé les attentes au troisième trimestre avec un bénéfice net en hausse de 14,5%.

Airbus Group a gagné de son côté 4,40% à 63,36 euros. Le groupe a confirmé ses perspectives annuelles après un bond de 42% de son bénéfice net au troisième trimestre, grâce à la bonne tenue du marché des avions commerciaux et à la fermeté du dollar.

cc/fka/eb

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.