La Bourse de Paris chute lourdement dans le sillage des marchés asiatiques (-2,70%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris chute lourdement dans le sillage des marchés asiatiques (-2,70%)2

A 09H16 , l’indice CAC 40 perdait 124,85 points à 4.506,14 points, évoluant au plus bas depuis janvier. Vendredi, il avait déjà lâché 3,19% et signé une quatrième séance de baisse consécutive.

Le marché parisien poursuivait sa dégringolade à l’image des autres indices européens et de Wall Street. Le Dow Jones Industrial Average a enregistré vendredi son pire déclin en une séance depuis presque quatre ansen perdant 3,12%.

Les craintes autour de la fragilité de l’économie chinoise et ses conséquences sur la croissance mondiale donnaient le ton et ont entraîné une nouvelle chute des marchés en Asie. La Bourse de Shanghai a notamment clôturé sur un plongeon de 8,5%.

Le courtier Aurel BGC évoque la "panique sur les Bourses asiatiques en raison du risque grandissant de hard landing (atterrissage violent, ndlr) de l’économie chinoise".

"Des mesures de soutien ont été annoncées pendant le week-end par Pékin, mais les investisseurs les jugent insuffisantes au regard de la crise actuelle. Ils espéraient une intervention massive de la banque centrale chinoise alors que la Chine pourrait être contrainte de dévaluer encore le yuan", selon lui.

Rien ne semble pouvoir rassurer les investisseurs, faute d’annonces convaincantes, même si la Chineva autoriser son gigantesque fonds de pension étatique à investir dans les Bourses locales.

Les dévaluations du yuan à partir du 11 août ont nourri les inquiétudes sur la Chine, entraînant "un changement complet de l’humeur des marchés et un réexamen des valorisations boursièresmondiales", explique Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

La Chine devrait d’autant plus dominer la séance, qu’aucun indicateur notable ne figure à l’agenda.

Les investisseurs vont désormais s’en remettre aux prochains rendez-vous économiques de la semaine, en espérantune éclaircie ou de meilleurs nouvelles.

Ils suivront notamment les chiffres de croissance américaine et la réunion annuelle des banquiers centraux prévue de jeudi à samedi à Jackson Hole, aux Etats-Unis.

Sur le marché parisien, les valeurs industrielles, en première ligne du fait des craintes sur la croissance, plongeaient, à l’image de Renault (-4,85% à 70,36 euros), PSA Peugeot Citroën (-4,20% à 14,81 euros), ArcelorMittal (-6,39% à 6,90 euros) et Alcatel-Lucent (-3,47% à 2,86 euros).

Les poids lourds de la cote n’étaient pas épargnés, à l’instar de Sanofi (-2,72% à 85,86 euros) et Total (-2,74% à 39,96 euros), alors que le baril de brut américain est passé vendredi sous 40 dollars pour la première fois en six ans.

Veolia reculait un peu moins que le marché (-1,74% à 18,87 euros), Goldman Sachs ayant relevé sa recommandation sur la valeur.

Vinci lâchait 2,60% à 54,72 euros. Un consortium piloté par le groupe français de BTP a remporté un contrat de 858 millions d’euros pour la construction de deux sections de tunnel pour eaux pluviales et usées dans l’est de Londres.

Latécoère perdait4,26% à 8,55 euros après avoir réalisé l’augmentation de capital réservée à ses créanciers, ces derniers détenant désormais 37,4% des actions de l’entreprise.

jbo/fpo/php

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.