La Bourse de Paris avance prudemment (+0,28%) tout en digérant une salve de résultats

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris avance prudemment (+0,28%) tout en digérant une salve de résultats

A 09H48 , l’indice CAC 40 gagnait 14,88 points à 5.409,68 points. La veille, il avait fini en petite hausse de 0,15%.

"L’orientation des bourses va dépendre étroitement de la microéconomie aujourd’hui encore, avant que la BCE ne prenne le relais jeudi", a estimé dans une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

"Avant la Banque centrale européenne (BCE) demain, la France est à l’honneur aujourd’hui en Europe avec de nombreuses publications de ventes hier soir ou ce matin", ont abondé les stratégistes du courtier Aurel BGC.

Selon ces derniers, si "lesmarchés européens conservent leur biais haussier mais hésitent avant d’aller plus haut dans l’immédiat, la BCE pourrait servir de catalyseur, dans un sens comme dans l’autre (même si l’hypothèse haussière paraît plus probable)".

Les investisseurs devaient en effet digérer une nouvelle déferlante de résultats d’entreprises, dont plusieurs poids lourds du CAC 40, avant de se tourner jeudi vers la très attendue réunion de politique monétaire de la BCE, au cours de laquelle le conseil des gouverneurs devrait aborder l’avenir du programme actuel de rachats d’actifs dont leterme est prévu en décembre.

Du côté des indicateurs, l’agenda sera dominé côté européen par le baromètre Ifo du moral des entrepreneurs allemands pour le mois d’octobre ainsi que par la première estimation du PIB du troisième trimestre au Royaume-Uni.

Outre-Atlantiquesont également attendues les commandes de biens durables ainsi que les ventes de logements neufs pour septembre.

- Kering bondit, Bic décroche -

Sur le terrain des valeurs, Kering bondissait de 5,80%à 383,85 euros après que les ventes du groupe ont frôlé les 4 milliards d’euros de ventes au troisième trimestre, affichant une croissance organique de 28,4% portée par son fleuron Gucci.

Air Liquide prenait 3,11% à 107,80 euros malgré un chiffre d’affaires en repli de 0,3% au troisième trimestre, à 4,9 milliards d’euros, soutenu par les activités Gaz et Services, mais pénalisé par un effet de change négatif.

Valeo se repliait en revanche de 2,91% à 59,00 euros, souffrant d’un nouveau ralentissement de la croissance de son chiffre d’affaires au troisième trimestre même si ses ventes ont progressé sur neuf mois.

Europcar était dopé (+3,80% à 12,71 euros) par un relèvement de sa recommandation à "acheter" contre "conserver" auparavant par Kepler Cheuvreux.

Bic dégringolait à l’inverse (-11,01% à 81,14 euros), lourdement sanctionné après un fort recul de son bénéfice net au troisième trimestre sur fond de difficultés aux Etats-Unis et au Brésil.

Tarkett perdait de son côté 3,69% à 34,67 euros alors que le groupe a enregistré un chiffre d’affaires en hausse de 3,7% au troisième trimestre, mais a vuson excédent brut d’exploitation affecté par la hausse des matières premières et l’impact négatif des changes.

Dassault Systèmes lâchait 2,19% à 84,93 euros après que l’éditeur de logiciels industriels a publié mercredi un bénéfice net en baisse de 5,8% à 106,5 millions d’euros, et a de nouveau revu à la baisse certains de ses objectifs pour tenir compte de l’appréciation de l’euro.

Capgemini profitait en revanche (+1,72% à 101,00 euros) d’un chiffre d’affaires en hausse de 0,9% au troisième trimestre, à 3,05 milliards d’euros, et de la confirmation de ses objectifs pour l’ensemble de l’exercice.

La cotation de Vexim était suspendue. La société de dispositifs médicaux, spécialisée dans les implants vertébraux, a annoncé mardi qu’elle allait se faire racheter par le groupe américain Stryker, géant mondial de l’orthopédie.

jra/soe/mcj

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.