La Bourse de Paris achève le trimestre sur un nouveau plus haut (+0,65%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris achève le trimestre sur un nouveau plus haut (+0,65%)

L’indice CAC 40 a pris 32,87 points à 5.122,51 points dans un volume d’échanges de 3,8 milliards d’euros. Il n’était pas repassé au-dessus du seuil des 5.100 points en clôture depuis le 10 août 2015. La veille, le CAC 40 avait gagné 0,41%.

La cote parisienne a ouvert en repli, marquant le pas durant la plus grande partie de la séance avant de se redresser puis d’accélérer en toute fin de journée.

"Il y a peu de mauvaises nouvelles, donc le marché a tendance à se sentir bien", constate auprès de l’AFP Jaimy Corcos, gérant Actions de Swiss Life Asset Managers.

"Aujourd’hui, il ne s’est pas passé grand chose sur le marché, ce qui assez caractéristique des journées de fin de trimestre", explique-t-il.

Néanmoins, "nous sommes sur un point haut. Les marchés se focalisent davantage sur les données économiques qui sont plutôt positives et intéressantes que sur la politique, la présidence Trump représentant une telle volatilité", ajoute le gérant.

- Inflation à l’agenda -

Le thème politique passait aussi en arrière-plan en Europe, notamment en France "où le risque politique sur l’élection présidentielle semble s’éloigner à la vue des derniers sondages", relève M. Corcos.

Sur le plandes indicateurs, l’inflation a occupé le devant de la scène.

L’indice des prix basé sur les dépenses de consommation aux Etats-Unis a ainsi progressé de 2,1% sur un an, atteignant la cible de la Réserve fédérale américaine.

A l’inverse, l’inflation de la zone euro a fortement ralenti en mars, bien en dessous de l’objectif de la Banque centrale européenne , ce qui devrait l’inciter à poursuivre ses mesures stimulant les prix.

Parmi les autres statistiques, les dépenses des ménages américains ont ralenti leur progression en février tandis que lesrevenus ont continué d’avancer. L’activité économique dans la région de Chicago a en outre poursuivi sa progression en mars à la surprise des analystes.

Outre-Manche, la croissance britannique a atteint 1,8% en 2016, selon une troisième estimation officielle qui confirme la vigueurde l’activité au cours d’une année marquée par le vote pour le Brexit dont le processus a été lancé cette semaine.

Sur le front des valeurs, Remy Cointreau a bénéficié (+3,26% à 91,77 euros) d’un relèvement de sa recommandation à "acheter" par Goldman Sachs.

ArcelorMittal a fini en queue du CAC 40 (-1,17% à 7,89 euros). Le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross a indiqué jeudi que Donald Trump allait signer vendredi deux décrets visant à désigner les causes et les responsables du déficit américain "pays par pays, produit par produit". Il a également affirmé, selon l’agence Bloomberg News, que des sidérurgistes d’Autriche, de Belgique, de France, d’Allemagne, d’Italie, du Japon, de Corée du Sud et de Taïwan pratiquaient du dumping sur leurs importations de produits sidérurgiques.

lem/fka/gib

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.