La Bourse de Paris achève à l’équilibre une séance hésitante (+0,02%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris achève à l’équilibre une séance hésitante (+0,02%)2

L’indice CAC 40 a pris 0,81 point à 4.834,63 points, dans un volume d’échanges faible de 2,3 milliards d’euros.La veille, le marché parisien avait reculé de 0,33%.

La cote parisienne a ouvert en repli et n’a pas réussi à reprendre des forces, se cantonnant à l’équilibre une bonne partie de la séance, une tendance qui n’a pas été chamboulée par un début sans direction à la Bourse de New York.

"Il n’y a pas les signaux habituels d’aversion au risque", explique cependant à l’AFP Alexandre Baradez, un analyste de IG France. "Cela ne ressemble pas à un marché qui change de tendance mais plutôt à une consolidation un peu négative", observe-t-il.

Les investisseurs attendaient notamment d’en savoir plus sur l’issue de la recapitalisation de la banque italienne BMPS.

L’établissement financier semblait jeudi de plus en plus proche d’un sauvetage public, son augmentation de capital sur le marché, qui s’est terminée en milieu de journée, risquant de ne pas permettre de lever les cinq milliards d’euros escomptés.

La séance n’a par ailleurs pas été dépourvue d’indicateurs, avec notamment la croissance économique aux Etats-Unis qui s’est accélérée plus que prévu au troisième trimestre.

Sur le plan des valeurs,les titres dépendants des cours du pétrole ont tiré le marché vers le haut à l’image de Total qui a annoncé l’acquisition de droits d’exploitation de Petrobras au Brésil et une participation de 50% dans deux usines de co-génération électrique, pour 2,2 milliards dedollars, tandis que Technip a progressé de 1,73% à 68,05 euros.

Vivendi a reculé de 2,56% à 17,86 euros. L’autorité de tutelle des télécommunications en Italie, l’AGCOM, a annoncé l’ouverture d’une instruction au sujet de la montée de Vivendi dans le groupe de télévision italien Mediaset, alors qu’il détient également un quart de Telecom Italia.

Engie a fléchi de 1,02% à 12,14 euros. Le groupe énergétique a indiqué avoir fait un signalement à l’Autorité des marchés financiers à la suite d’informations de presse évoquant des dissensions entre son président et sa directrice générale, confirmant une information de Paris Match.

cc/fka/nas

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.