La Bourse de Paris accuse le coup après des indicateurs en Chine (-1,91%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris accuse le coup après des indicateurs en Chine (-1,91%)2

A 09H24 , l’indice CAC 40 perdait 88,90 points à 4.564,05 points. La veille, le marché parisien avait reculé de 0,47%.

"La publication ce matin des indices PMI chinoispour le mois d’août confirme le ralentissement économique du pays, et renforce l’inquiétude sur les perspectives des pays émergents", soulignent dans une note les stratégistes de Crédit Mutuel-CIC.

Parmi les indicateurs attendus de la semaine, l’activité manufacturière chinoise s’est nettement contractée en août, selon un indice gouvernemental tombé à son plus bas niveau depuis trois ans, un signal supplémentaire de l’essoufflement persistant de la deuxième économie mondiale.

Un indicateur PMI calculé de façon indépendante par le cabinet Markit et publiépar le groupe de presse Caixin dressait un tableau encore plus sombre que la statistique du gouvernement.

"La deuxième estimation aujourd’hui des indices PMI en zone euro, ainsi que l’indice ISM Manufacturier d’août aux Etats-Unis, devraient continuer de refléter une dynamique encourageante", tempère cependant Crédit Mutuel-CIC.

"Dans un contexte international mouvementé et face à la faiblesse des prix énergétiques, la BCE devrait toutefois rester très prudente, notamment lors de son prochain conseil qui se tiendra jeudi", ajoutent les stratégistes.

Du côté des valeurs, Le secteur pétrolier et parapétrolier bénéficiait du fort rebond des cours du pétrole la veille, à l’image de Technip (+1,33% à 49,21 euros), CGG (+1,45% à 4,33 euros), Vallourec (+0,31% à 11,46 euros) et Maurel et Prom (+0,43%à 4,71 euros).

Pour la troisième séance de suite, les cours du pétrole ont fortement augmenté lundi, avant de reprendre le chemin de la baisse mardi en Asie.

De son côté Total (+1,53% à 41,43 euros) profitait également d’un relèvement de recommandation à "acheter" contre "conserver" auparavant par les analystes de Deutsche Bank.

Rubis, qui prenait pour sa part 3,87% à 65,69 euros, bénéficiait pour sa part d’un bénéfice en forte hausse au premier semestre.

Bureau Veritas reculait en revanche de 2,31% à 19,89 euros, le marché faisant un mauvais accueil à une publication faisant état d’un bond de son bénéfice net de 13,7% au premier semestre.

Sanofi perdait 2,48% à 85,98 euros, ne profitant pas de l’alliance nouée avec la division sciences de la vie du géant américain de l’internet Google, dans le domaine du diabète.

JCDecaux (-1,01% à 31,71euros) a acquis 70% du capital de la société Eye Catcher Media, leader péruvien de la publicité dans les transports et les centres commerciaux, dans l’objectif de consolider "sa place de numéro un" en Amérique Latine.

Touax était également dans le rouge (-1,40% à 14,05 euros) après l’annonce d’une perte de 11,6 millions d’euros au premier semestre, en raison d’éléments exceptionnels ainsi que de "coûts de préparation des modules".

cc/jum/sbo

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.