La Bourse de Paris accélère, grâce à la BCE et des indicateurs en zone euro (+1,87%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris accélère, grâce à la BCE et des indicateurs en zone euro (+1,87%)2

A 12H24 , l’indice CAC 40 prenait 89,87 points à 4.892,05 points, après avoir pris brièvement plus de 2%, dans un volume d’échanges de 1,7 milliard d’euros. La veille, il avait engrangé 2,28%.

Le marché parisien gardait le cap, profitant de statistiques en zone euro meilleures que prévu.

Selon l’indice PMI, la croissance de l’activité privée a accéléré en octobre, avec une éclaircie sur le front de l’emploi. En France, elle a atteint son plus haut niveau depuis quatre mois.

"La publication ce matin des indicateurs PMI Markit meilleurs que prévu en France en octobre valide toujours notre sentiment positif concernant le scénario d’amélioration graduelle de l’économie européenne", observent les gérants chez Barclays Bourse.

Pour le reste, "les feux passent au vert pour les actions européennes après les propos de la BCE", souligne Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

Le discours de son président Mario Draghi, tenu à l’issue de la réunion de l’institution jeudi, a été plus favorable que prévu pour les marchés, puisque la BCE devrait renforcer son soutien à l’économie d’ici la fin de l’année.

La BCE, qui a ouvert la porte à une baisse des taux ou à davantagede rachats d’actifs, est contrainte d’en faire plus pour relancer une économie en zone euro à la peine, marquée surtout par la faiblesse de l’inflation.

Les stratégistes chez Crédit Mutuel-CIC préviennent toutefois que le rebond du marché "reste associé à des inquiétudes de la banque centrale, donc à de +mauvaises raisons+ qui nous encouragent à rester prudents pour les prochaines semaines".

Enfin, le marché était animé comme la veille par une série de résultats d’entreprises dont des poids lourds du CAC 40.

Kering bondissait (+8,71% à 169,80 euros) après la publication d’un chiffre d’affaires en hausse de 12% au troisième trimestre et une performance rassurante de Gucci.

Havas était en forte hausse (+3,73% à 7,79 euros) grâce à la publication d’un chiffre d’affaires en hausse de 15,7% au troisième trimestre.

Enrevanche, Saft s’effondrait (-19,78% à 25,67 euros), sanctionné après l’annonce d’une révision à la baisse de ses objectifs annuels.

Ingenico perdait 5,22 à 109,00 euros, après la publication d’un chiffre d’affaires en forte hausse mais un peu moins bon que prévu au troisième trimestre.

Manitou chutait (-5,59% à 13,69 euros) après avoir abaissé par deux son objectif de croissance pour 2015, ne tablant plus que sur 3%.

Gecina lâchait 2,86% à 115,35 euros alors que la société d’investissement Blackstone a mis en vente 3,4% du capital.

Enfin, Eiffage perdait 0,69% à 56,05 euros, perturbé par le décès brutal de son PDG Pierre Berger.

jbo/fpo/sg

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.