La Bourse de Paris accélère et prend près de 2% en plein référendum britannique

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris accélère et prend près de 2% en plein référendum britannique2

A 12H01 , l’indice CAC 40 prenait 86,22 points, soit 1,97%, à 4.466,25 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,29%.

"Le marché a pris clairement une direction. Les investisseurs sont repartis dans un scénario qui minimise les risques de Brexit", a souligné Renaud Murail, un gérant de Barclays Bourse.

"L’indice parisien revient à proximité des 4.500 points, soit son niveau d’il y a trois semaines, avant que le stress d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne ne commence à apparaître sur les marchés européens", a-t-il complété.

Alors que "plusieurs fonds d’investissement ont commandé des sondages sortie des urnes afin de se positionner sur le marché et engranger le plus de bénéfices possibles avant l’annonce officielle des résultats (...) des rumeurs vont inévitablement circuler" et "parasiter le marché", a également estimé Christopher Dembik, un économiste de Saxo Banque.

Du côté desindicateurs, l’activité du secteur privé en France a reculé en juin, pour la première fois depuis quatre mois. Celle de la zone euro a aussi reflué pour le même mois, affichant son niveau le plus bas depuis janvier 2015.

Mais ces chiffres n’ont pas entamé la progression de la cote parisienne, entièrement focalisée sur le vote au Royaume-Uni.

Aux États-Unis, les demandes hebdomadaires d’allocation chômage ainsi que les reventes de logements et l’indicateur composite de l’activité économique (Conference Board) en mai seront publiées dans l’après-midi.

En terme de valeurs, Veolia Environnement reculait de 2,06% à 19,71 euros alors que l’Etat du Michigan (nord) a annoncé des poursuites judiciaires contre deux entreprises, dont le français Veolia, qu’il accuse de "fraude" et de "négligence" dans le scandale sanitaire lié à la contamination auplomb de l’eau de la ville de Flint.

Orange montait de 3,65% à 14,76 euros, soutenu par l’annonce de la finalisation de l’acquisition de la filiale de l’opérateur mobile indien Airtel au Burkina Faso. Par ailleurs, le PDG Stéphane Richard a plaidé pour que les règles du marché de lafibre optique (très haut débit) restent stables en France, pour soutenir sa stratégie de fort développement sur ce segment, dans un entretien à La Tribune.

Eurofins était nettement dynamisé (+5,02% à 343,25 euros) par le début de suivi de son titre par Goldman Sachs avec la recommandation "acheter".

Solocal souffrait (-8,15% à 2,67 euros) après avoir prévenu qu’il ne respecterait "probablement pas" ses prochaines échéances bancaires, tardant à trouver un accord dans le cadre de son processus de désendettement.

abx/jum/ggy

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.