La Bourse de Paris accélère après des chiffres de l’emploi mitigés aux Etats-Unis (+1,44%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris accélère après des chiffres de l’emploi mitigés aux Etats-Unis (+1,44%)2

A 15H34 , l’indice CAC 40 prenait 71,71 points à 5.038,93 points, dans un volume d’échanges de 2,2 milliards, faible en ce jour férié en France.

Le marché parisien, qui évoluait en hausse depuis l’ouverture grâce la nette victoire conservatrice en Grande-Bretagne, a accru ses gains dans l’après-midi après l’emploi américain.

De son côté, Wall Street a débuté la séance en nette hausse.

Les créations d’emplois aux Etats-Unis ont rebondi dans la mesure des attentes des analystes en avril, réduisant légèrement le taux de chômage, mais les chiffres de mars ont été revus à la baisse.

"Les chiffres nesont pas exceptionnels. Le marché estime donc qu’il n’y a aucune chance que la Fed remonte ses taux en juin, mais plutôt à la fin de l’année", souligne Andrea Tuéni, analyste chez Saxo Banque.

La politique monétaire très accommodante de la Réserve fédérale américaine (Fed) est un facteur de soutien important depuis des années pour les marchés, qui redoutent le resserrement monétaire à venir.

Des indicateurs décevants aux Etats-Unis repoussent donc cette échéance alors que "les marchés craignaient une hausse des taux avant l’été", selon M. Tuéni.

Dès l’ouverture, les marchés avaient accueilli favorablement l’issue des législatives au Royaume-Uni qui semblait très incertaine.

Le Premier ministre conservateur, David Cameron, était assuré de sa réélection, qui l’autorise à soumettre à référendum l’appartenance du Royaume-Uni à l’UE.

"Le résultat enlève du stress mais il soulève des questions, sur le référendum notamment", prévient M. Tuéni.

L’emploi américain et l’élection britannique permettent au marché de se relancer, après une semaine difficile et un recul de plus de 2% mardi.

"Le marché était plutôt dans une phase de correction. Beaucoup d’investisseurs s’étaient désengagés avant les événements à risque cette semaine", rappelle M. Tuéni.

Parmi les valeurs, Alcatel-Lucent grimpait (+4,11% à 3,42 euros) grâce à un relèvement de recommandation par la banque suisse UBS.

Lafarge prenait 3,77% à 64,68 euros alors que la fusion avec Holcim a reçu le feu vert des actionnaires du cimentier suisse, qui ont approuvé vendredi l’augmentation de capital lors d’une l’assemblée générale extraordinaire à Zurich.

Air France-KLM bondissait (+4,73% à 8,17 euros). L’Etat a décidé d’acquérir 1,7% du capital pour faire adopter lors de la prochaine AG l’octroi de droits de vote double pour les actionnaires fidèles.

Plusieurs poids lourds du CAC 40 tiraient le marché vers le haut à l’image de Saint-Gobain(+2,37% à 41,09 euros) et Airbus (+3,51% à 62,48 euros).

Les valeurs financières avançaient en revanche moins vite que le marché. BNP Paribas prenait 0,60% à 56,69 euros, Crédit Agricole 0,51% à 13,76 euros et Société Générale 0,52% à 43,53 euros.

Elior perdait 0,25%à 15,86 euros après avoir chuté la veille après la vente par le fonds Charterhouse de 10% du capital.

Société de la Tour Eiffel gagnait 2,60% à 54,53 euros dans la foulée de l’annonce d’une série d’opérations menant à une augmentation de capital de 180 millions d’euros et à l’entrée d’un nouvel actionnaire à son capital, AG Insurance.

jbo/cj

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.