La Bourse de Paris aborde avec optimisme (+0,26%) une séance sous le signe de l’emploi américain

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

La Bourse de Paris aborde avec optimisme (+0,26%) une séance sous le signe de l’emploi américain

A 09H13 , l’indice CAC 40 prenait 12,82 points à 4.994,33 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,42%.

"Aujourd’hui tous les yeux des investisseurs seront tournés vers la publication des chiffres de l’emploi américain", ont relevé les experts de Mirabaud Securities Genève.

Le rapport sera publié à 14H30 (13H30 GMT) et une bonne publication pourrait achever deconvaincre les marchés que la prochaine hausse des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine aura lieu dès la semaine prochaine.

Selon les experts de Mirabaud, "les indices européens devraient ouvrir en légère hausse ce matin dans le sillage de la clôture américaine età la suite d’une conférence de presse plutôt bien maîtrisée de la part du président de la BCE, Mario Draghi", avec des chiffres américains "qui devraient bien évidemment animer la tendance du jour".

"Tout en gardant son même discours prudent", M. Draghi "a fait passer un message de confiance et d’optimisme sur l’inflation et la reprise économique", ont-ils complété.

Comme le prévoyait les investisseurs, l’institution monétaire n’a pas touché à ses taux directeurs mais elle a en revanche relevé ses prévisions de croissance du Produit intérieur brut (PIB) de la zone euro pour 2017 et 2018 et plus nettement sa prévision d’inflation pour 2017 à 1,7%. Mais sur ce dernier point M. Draghi a souligné que l’inflation restait fragile si les prix de l’énergie n’étaient pas pris en compte.

Du côté des indicateurs, outre l’emploi aux États-Unis, l’Allemagne a publié un excédent commercial en légère augmentation en janvier.

Enfin, la production industrielle de la France a continué de se replier en janvier, de 0,3%, après avoir baissé de 1,1% en décembre, selon l’Insee.

- Rebond du secteur pétrolier -

Les chiffres de l’exécution budgétaire en février aux États-Unis sont également attendus.

En matière de valeurs, le secteur pétrolier retrouvait des couleurs, aidé par le rebond des cours du pétrole en Asie, à l’image de Total en hausse de 0,45% à 47 euros ou TechnipFMC de 1,19%à 29,69 euros.

Atos profitait légèrement (+0,31% à 112,55 euros) de l’annonce de son entrée prochaine dans l’indice CAC 40 en lieu et place de Klépierre (-0,93% à 34,62 euros).

Spir Communications était suspendu. Le groupe en difficulté, recentré sur les annonces immobilières en ligne, a annoncé le report de la publication de ses résultats annuels invoquant des difficultés comptables liées à ses cessions d’actifs.

Spie perdait 0,89% à 22,32 euros. Le groupe a vu son bénéfice net multiplié par quatre l’an dernier, grâce aux effets positifs surses charges financières de son introduction en Bourse en 2015, et vise cette année une hausse de son activité.

Havas gagnait 0,62% à 8,30 euros. Le groupe publicitaire a annoncé qu’il mettait fin à son organisation en deux divisions, l’une de création et l’autre de média, dans lecadre de son plan stratégique d’intégration et de régionalisation de ses activités lancé en 2013.

Savencia (ex Bongrain) montait de 5,96% à 78,24 euros, soutenu par un bénéfice net 2016 en hausse de 83,3% à 104,5 millions d’euros, malgré une baisse de ses ventes affectées par uneffet de change négatif.

CNIM progressait de 3,53% à 120,10 euros, dynamisé par un bénéfice net en forte hausse l’an dernier, grâce à la cession de Babcock Wanson, et a enregistré des commandes records de bon augure pour 2017.

SoLocal bondissait de 5,17% à 1,09 euro àla reprise de sa cotation à la suite d’une décision de justice déboutant un actionnaire contestant la recapitalisation du groupe.

abx/fpo/mml

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.