La Bourse de Paris à l’équilibre dans une séance sans grand rendez-vous (+0,08%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris à l’équilibre dans une séance sans grand rendez-vous (+0,08%)2

A 09H00 , l’indice CAC 40 prenait 3,91 points à 4.919,01 points. Laveille, il avait gagné 0,17%.

Le marché prenait peu d’initiatives à l’image de Wall Street la veille qui a terminé proche de l’équilibre.

"La séance s’annonce calme, sans statistiques majeures à suivre pour les marchés", relève le courtier Aurel BGC.

Le risqueterroriste après les attentats qui ont frappé Paris et le Stade de France à Saint-Denis, près de la capitale française, vendredi dernier était par ailleurs de nature à alimenter la prudence, même si le CAC 40 est parvenu à rebondir cette semaine.

"Nous constatons qu’une grande partie des pertes de la semaine dernière ont été effacées malgré les atrocités commises à Paris", souligne Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

"Si l’intention des terroristes était de créer un désordre sur le plan économique il semble que pour l’heure ils ont échoué, bienque les effets de long terme des trois mois d’état d’urgence en France pourraient se faire ressentir dans les prochaines semaines", selon lui.

Le marché pouvait dans le même temps compter sur le soutien de la Banque centrale européenne (BCE) qui devrait prendre de nouvelles mesures pour relancer l’économie lors de sa réunion du 3 décembre.

Il surveillera à ce titre un discours du président de la BCE Mario Draghi en début de matinée à Francfort.

Les investisseurs semblent par ailleurs accueillir avec sérénité la prochaine hausse des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui a toutes les chances de se produire à l’issue de sa réunion de mi-décembre.

Le vice-président de la Fed Stanley Fischer a affirmé jeudi que la banque centrale américaine avait fait "tout ce qu’elle pouvait" pour éviter de surprendre les marchés quand elle relèvera les taux d’intérêt.

De son côté, Dennis Lockhart, le président de l’antenne régionale de la Fed d’Atlanta, a affirmé le même jour qu’il était "à l’aise" avec l’idée de relever les taux d’intérêt "bientôt" et de commencer une nouvelle phase pour la politique monétaire.

Parmi les valeurs, plusieurs notes d’analystes animaient le marché.

Zodiac Aerospace était pénalisé (-3,49% à 24,08 euros) par un abaissement de recommandation par Société Générale, tout comme CGG (-2,11% à 3,11 euros) par la même banque, Korian (-1,49% à32,44 euros) par HSBC et Alstom (-0,38% à 29,04 euros) par UBS.

En revanche, Sodexo était soutenu (+0,20% à 88,38 euros) par une note de Goldman Sachs au lendemain de la publication de résultats salués par le marché.

Sanofi prenait 0,50% à 82,83 euros. Le groupe et le britannique AstraZeneca vont s’échanger directement 210.000 molécules issues de leur chimiothèques respectives, sans contrepartie financière, une opération présentée vendredi par le français comme un "nouveau modèle d’innovation ouverte entre deux grands groupes pharmaceutiques".

Parrot était en forte baisse (-4,58% à 30,82 euros). La société a annoncé que son augmentation de capital de 300 millions d’euros se réalisera au prix de 17 euros par action.

Deinove s’envolait (+9,38% à 7,00 euros)après avoir annoncé le succès de la production à échelle pré-industrielle de bioéthanol de 2e génération, c’est-à-dire fabriqué à partir de biomasse non alimentaire, dernière étape avant la construction d’un démonstrateur et de pilotes industriels.

Enfin, LDLC.com bondissait (+5,38% à 22,73 euros). Le groupe a pu annoncer une progression de sarentabilité plus accentuée encore que celle de ses ventes lors de six premiers mois de son exercice décalé.

jbo/jum/spi

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.