La Bourse de Paris à l’équilibre (-0,03%) avant le vote allemand sur le plan d’aide à la Grèce

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris à l’équilibre (-0,03%) avant le vote allemand sur le plan d’aide à la Grèce2

A 09H12 , l’indice CAC 40 perdait 1,77 point à 5.119,73 points. La veille, il avait fini en hausse pour la septième séance d’affilée, avec une progression de 1,47%.

"Le rendez-vous du jour est le vote attendu au Bundestag" qui sera "de manière certaine, largement favorable à l’ouverture des négociations pour un nouveau plan d’aide", mais "il sera intéressant de voir à quel point Angela Merkel sera malmenée par son propre camp", ont résumé les analystes de Aurel BGC.

"En reprenant des expressions météorologiques (...) l’ouragan grec s’est transformé en tempête, et nous faisons maintenant face à de forts vents qui devraient évoluer en bise ces prochaines semaines ou mois", a également noté John Plassard de Mirabaud Securities.

"Ce mouvement se traduit d’ailleurs par l’effondrement de la volatilité", a-t-il ajouté.

La chancelière et son ministre des Finances Wolfgang Schäuble doivent intervenirvendredi devant la chambre basse du Parlement allemand. Même si Mme Merkel fait face à de plus en plus de grogne dans son camp conservateur, où beaucoup se montrent réticents à soutenir de nouveau la Grèce, le feu vert du Bundestag semble assuré.

Passé cette étape clé, la Grècepeut espérer remplir rapidement ses caisses, et elle a d’ailleurs annoncé la réouverture dès lundi des banques fermées depuis le 29 juin.

Du côté des indicateurs, les créations d’entreprises en juin en France sont attendus.

Outre-Atlantique, l’inflation et les mises en chantier de logements en juin ainsi que la confiance des consommateurs en juillet (Université de Michigan).

Sur le terrain des valeurs, Pierre et Vacances souffrait (-1,43% à 31,05 euros) d’un chiffre d’affaires en baisse de 5,2% au troisième trimestre et d’un nouveau revers judiciaire pour le projet de Center Parcs de Roybon (Isère).

Vibrac bénéficiait (+1,88% à 216,85 euros) d’une croissance de ses ventes de 19% au deuxième trimestre, soutenue par un effet de changes favorable et l’intégration de la gamme Sentinel, malgré l’interruption de l’activité de l’usineaméricaine de Saint-Louis.

Peugeot prenait 0,91% à 18,37 euros. Robert Peugeot, un des chefs de file de la célèbre dynastie automobile, touche une "retraite chapeau" de PSA Peugeot Citroën après avoir bénéficié d’un "tour de passe-passe", selon des informations de l’hebdomadaire Le Point qui ont provoqué l’indignation du syndicat CGT.

Ipsen était porté (+2,93% à 57,56 euros) par l’annonce que l’Agence américaine des médicaments (FDA) a approuvé la demande de mise sur le marché américain de son médicament Dysport, traitement de la spasticité des membres supérieurs chez l’adulte.

Lafarge perdait 0,29% à 64,74 euros. Le conseil d’administration du cimentier a indiqué que l’indemnité de départ de Bruno Lafont, PDG du groupe jusqu’à la fusion avec le suisse Holcim, s’élevait à près de 5,9 millions d’euros, alors que la CFTC, qui a relevé jeudi l’information, juge que "le système doit changer".

Etam ne profitait pas vraiment (+0,02% à 51,50 euros) de ventes en progression de 10,1% au deuxième trimestre, pourtant due à la croissance des enseignes Etam et Undiz en France et un redressement des activités chinoises, en difficulté depuis 2012.

Le Noble Age progressait de 0,42% à 21,69 euros grâce à la hausse de 17,7% de son activité au second trimestre, tirée par l’extension du parc, et confirme ses objectifs annuels.

BioMerieux était recherché (+1,93% à 102,85 euros) après la publication d’un chiffre d’affaires au premier semestre en hausse de 19,5% sur un an, porté notamment par le dynamisme de l’activité en Amérique de Nord.

Accor montait de 0,30% à 47,78 euros. AccorHotels a signé un bail de 12 ans à compter de janvier 2016 pour la location des 43.000 m2 debureaux de la Tour Sequana à Issy-les-Moulineaux, où le numéro un européen de l’hôtellerie installera son siège, a annoncé jeudi le groupe immobilier Hines France.

abx/sl/cab

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.