La Bourse de Paris a fait du surplace après l’emploi américain (+0,02%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2La Bourse de Paris a fait du surplace après l’emploi américain (+0,02%)2

L’indice CAC 40 a pris 0,84 point à 4.964,35 points dans un volume d’échanges modéré de 4 milliards d’euros. La veille, l’indice avait progressé de 0,94%.

Après une ouverture en léger repli, le marché parisien a hésité sur la direction à suivre, jusqu’au rapport mensuel sur l’emploi américain.

Craignant une remontée des taux américains plus rapide que prévu suiteà cet indicateur, la Bourse de Wall Street a ouvert en baisse.

"On a eu une belle réaction hier après la BCE mais il n’y a pas vraiment eu de poursuite aujourd’hui", fait remarquer Andréa Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

Selon M. Tuéni, cette frilosité du marché s’explique par la bonne facture du rapport mensuel sur l’emploi américain "qui laisse place à la spéculation" sur la politique monétaire de la banque centrale américaine , dont l’évolution dépend de la vigueur de la reprise aux Etats-Unis.

Le marché redoute une remontée des tauxdirecteurs de l’institution dès le mois de juin.

L’économie des Etats-Unis a créé en février davantage d’emplois que prévu et la baisse du taux de chômage a dépassé les attentes des analystes.

"Inutile de dire que le rapport d’aujourd’hui renforce notre idée que la Fed va commencer à changer le rythme de sa polique monétaire dès le mois de juin", commentent dans une note les économistes d’Unicredit.

Il n’y a pas eu de "réaction très négative" de la part du marché mais c’est un élément qui a pu "limiter la hausse", explique M. Tuéni. Le marché est toutefois parvenu à se hisser à 4.986,88 points en séance, toujours plus près du seuil symbolique des 5.000 points.

Les investisseurs ont par ailleurs continué de digérer les informations de la veille par la BCE sur son programme de rachats d’actifs qui doit s’étendre aux dettes souveraines et dont le démarrage est prévu le 9 mars.

Du côté des valeurs, Wendel (-0,58% à 110,65 euros) a peu réagi à l’annonce de la cession de 10,9% du capital de Bureau Veritas (-4,24% à 20,22 euros) qui a souffert.

Peugeot a gagné 3,30% à 16,13 euros après l’annonce de son retour futur dans le CAC 40 à la place de Gemalto (0,65% à 70,80 euros). Le constructeur a entraîné dans son sillage Faurecia (+4,59% à 41,97 euros) qui a bénéficié comme TF1 (+5,36% à 16,40 euros) d’un commentaire d’analystes positif.

Areva (-0,15% à 9,29 euros) a reculé après avoir peu souffert à l’ouverture de l’abaissement de sa note par l’agence Standard and Poor’s.

jra/boc/ide

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.