La bourse adore le dopage : PMI en baisse mais plan de relance historique, alors forte hausse +1,64%

Crédit : stock.adobe.com

Publié le

 La Bourse de Paris grimpe encore de 1,64%

A 9H40 , l’indice CAC 40 gagnait 82,33 points à 5.114,07 points. La veille, il avait progressé de 1,90%.
La cote parisienne retrouve des niveaux qu’elle n’avait pas atteint depuis la mi-juillet, au-dessus des 5.100 points. Cette performance est toutefois bien moins impressionnante que celles des marchés américains, dont le Nasdaq et le S&P 500 qui ne font que battre des records de jour en jour.
"La hausse des marchés américains de mercredi est d’autant plus vertigineuse que le dollar a nettement repris de la valeur face à l’euro", note Tangi Le Liboux, analyste du courtier Aurel BGC. La faiblesse du dollar était perçue comme une des raisons de la hausse de Wall Street et à contrario des difficultés desplaces européennes.
Après le plus haut en deux ans mardi, le repli marqué de l’euro face au dollar a d’ailleurs contribué au retour en force du CAC 40 mercredi.
"La question suivante devrait rester dans toutes les têtes : la hausse peut-elle se poursuivre indéfiniment àWall Street ?", s’interroge M. Le Liboux.

 Plan de relance

Ainsi, même la publication du rapport mensuel ADP, faisant état de créations d’emplois inférieures de moitié aux prévisions des analystes dans le secteur privé américain, n’a pas entamé l’enthousiasme mercredi.
Les marchés sont restés sur les bons indices de l’activité manufacturière en Chine et aux Etats-Unis de mardi.
Jeudi, ce sont au tour des indices définitifs d’activité dans les services en août d’être publiés dans plusieurs régions du monde. En Chine, l’activité dansles services a connu son quatrième mois consécutif de croissance. Elle est restée marquée, même si le rythme a légèrement ralenti.

Les courtiers attendent les chiffres pour des pays européens dans la matinée, puis aux Etats-Unis en début d’après-midi.

En France, l’actualité est dominée par la présentation du plan de relance du gouvernement, d’un montant de 100 milliards d’euros.
Les valeurs cycliques, les plus sensibles à la conjoncture, en profitaient : Renault rebondissait jeudi matin de 4,83% à 23,76 euros, et Peugeot de 3,74% à 14,69 euros.La foncière Unibail-Rodamco-Westfield gagnait 4,33% à 40,74 euros.
Les résultats de Capgemini étaient salués et le titre prenait 2,50% à 121 euros. La bonne résistance des activités liées à la transformation numérique ont permis de limiter la baisse du bénéfice net à 20% au premier semestre par rapport à la même période en 2019.
Iliad progressait de 0,39% à 178,75 euros, après la présentation de ses résultats, qui ont fait état de ventes en croissance et qui ont été dopés par des recettes de cession.