L’Euro se paie un tour de montagnes russes, une volatilité extrême, de 1.06$ jusqu’à 1.10$, pour chuter de nouveau

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2FOREX2

La monnaie unique parvient à rebondir fortement face à sa principale contrepartie après la réunion du comité de la Réserve fédérale américaine, jusqu’à 1.10$ ! La présidente de l’institution a en effet laissé entrevoir une remontée des taux à partir du mois de juin en enlevant le mot « patient » de son vocabulaire. La Fed garde toujours une marge de manœuvre en fonction de l’évolution de l’économie du pays. L’institution a souligné que l’inflation restait encore faible dans le pays, atteignant seulement 0,2% sur un an pour le mois de janvier, et revue à la baisse ses prévisions de croissance sur l’année.

Ce matin, la monnaie unique recule face au dollar américain après sa forte hausse d’hier soir. Un euro se négocie proche de 1,0715 dollar après avoir flirté avec la barre des 1,09 dans la soirée. Contre la devise japonaise, le billet vert se négocie pour 120,70 yens. Les investisseurs se tournent désormais vers la zone euro alors que se tient aujourd’hui le sommet de l’Union Européenne.

La Grèce sera à nouveau au cœur des discussions bien que ne figurant pas à l’agenda du sommet. Son Premier ministre Alexis Tsipras tentera de débloquer les négociations pour sauver son pays éviter et écarter tout risque systémique pour la zone euro. L’actualité en zone euro vient renforcer les inquiétudes des investisseurs et pèse sur l’euro. Face à la devise britannique, un euro s’échange pour 0,7202 pence tandis que face à la devise nippone, il atteint 129,05 yens.

2MARCHES ACTIONS2

A l’exception du Dax hier, les principales à travers le monde ont clôturé en territoire positif hier, et tout particulièrement Wall Street qui a bénéficié du communiqué de la FED. En effet, bien que sans surprise le terme « Patience » ne fasse plus parti du discours de la FED, sa présidente Janet Yellen, a tenu à préciser que la disparition de ce mot ne signifiait pas pour autant que la FED allait se hâter de relever ses taux. Cette future hausse des taux est même jugée « improbable » pour le mois d’Avril selon la FED. Néanmoins, cette hausse pourrait se produire à partir de n’importe quelle réunion dorénavant. Janet Yellen attend désormais un signe supplémentaire de l’embellie de l’économie américaine que ce soit sur le marché de l’emploi US et une meilleure inflation. Cette inflation sera au cœur de l’actualité au cours des prochains mois en raison de la chute du pétrole et de la hausse du dollar qui devrait l’affaiblir. En effet, les prix à l’importation vont notamment baisser. De plus, la FED a abaissé ses prévisions de la croissance pour cette année 2015 suite à de nombreux indicateurs décevants outre atlantique ces dernières semaines. La croissance pour cette année aux Etats-Unis a été abaissée à une fourchette comprise entre 2.3% et 2.7%.

Le Dow Jones s’est envolé en fin de séance pour clôturer à 18 076.19 points après avoir engrangé 1.27%, le S&P500 a progressé de 1.22% à 2 099.50 points, et le Nasdaq de 0.92% à 4 982.83 points. Du côté européen, le CAC 40 a grappillé 0.09% à 5 033.42 points, et le Footsie 1.57% à 6 945.20 points tandis que le Dax a cédé 0.48% à 11 922.77 points.

Ce matin, la Bourse de Tokyo a souffert en cédant 0.35% à 19 476.56 points, après avoir atteint un nouveau plus haut au cours des quinze dernières années pendant la séance. Les principales places européennes sont attendues de manière mitigée en dépit du rebond de Wall Street hier.

La volatilité devrait continuer sur les marchés jusqu’à la fin de la semaine avec l’expiration de nombreux contrats futures et options. La journée de demain sera en effet celle des 4 sorcières.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.