L’Euro s’enfonce encore plus de jour en jour (1€ = 1.08$), l’OR pourrait remonter grâce à Apple !

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2FOREX2

Le dollar poursuit son raffermissement. En effet, après les chiffres sur l’emploi américain vendredi dernier, les investisseurs spéculent sur le calendrier de relèvement des taux de la FED. Ainsi, la FED pourrait abandonner le mot « patient » dès la réunion du mois de Mars laissant ainsi la porte ouverte à un premier relèvement des taux au mois de Juin. Par ailleurs, on notera également les interventions de deux membres de la FED : Loretta Mester et Richard Fisher qui se sont tous les deux montrés enthousiastes à l’idée d’un relèvement des taux dès le mois de Juin. Dans ce contexte, le dollar index a atteint des niveaux de 2013 à 98,19.

L'Euro s'enfonce encore plus de jour en jour (1€ = 1.08$) Face au yen, le dollar a atteint un plus haut de huit ans dépassant brièvement les 122 yens. L’euro poursuivait également sa chute face au dollar. Après avoir touché un nouveau plus bas en 12 ans à 1,0785 dollar, l’euro reprenait son souffle ce matin parvenant à repasser au-dessus des 1,0800 à 1,0815. L’euro était également pénalisé par les nouveaux accrocs dans les négociations entre la Grèce et ses créanciers. La réunion de l’Eurogroupe hier n’a débouché sur aucun accord. Les différents protagonistes devraient à nouveau se réunir mercredi pour une réunion qui sera attentivement suivie.

2MATIERES PREMIERES2

Les cours du pétrole sont en légère baisse ce matin en Asie sur fond de tensions géopolitiques et de hausse du dollar.

Le prix du baril de « light sweet crude » (WTI) pour une livraison en avril recule de 0.22% à 49,90 USD et le Brent de la mer du Nord de même échéance est en repli de 0,62% à 58,18 USD. La prime, c’est-à-dire l’écart, entre les deux qualités de pétrole se réduit par rapport à son plus haut de février où elle était à l’époque de 12 USD.

Les tensions géopolitiques en Libye et en Irak contre balance la pression baissière sur les cours du brut de l’enchérissement du dollar US. La force du dollar actuelle, alimentée par la spéculation des cambistes sur la hausse des taux d’intérêts de la FED rendant ainsi le dollar plus rémunérateur, pèse sur les échanges pétroliers, tous libellés en USD.

Le marché reste néanmoins toujours « sur-offert » dus à la hausse de la production américaine et aux refus des pays de l’OPEP de réduire leur production.

fl<panneau|titre=OR>fl Sur les marchés des métaux précieux, l’or continue sa baisse ce matin avec 1 160 USD pour une once, soit un recul de 0,59% aujourd’hui et un repli de plus de 11% depuis début février. Le renchérissement du dollar y est pour beaucoup ainsi que l’amélioration de la croissance économique mondiale.

La commercialisation de l’Apple Watch peut-elle faire monter les cours de l’OR ? C’est du moins ce qu’émettent comme opinions plusieurs analystes financiers. Certains modèles de la firme à pomme nécessite jusqu’à 2 onces d’or, et compte-tenu du million de montres vendues par mois, selon les plans, il faudrait 750 tonnes d’or à Apple pour fournir son marché. C’est le tiers de la production mondiale. Mais tout ceci n’est encore pour l’instant que calculs sous feuille de tableurs... Attendons de voir.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.