L’Euro plonge de nouveau face au Dollar, 1€ = 1.11$

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

Depuis l’ouverture ce matin la parité phare du marché des devises perd encore du terrain et cote à près de 9 heures en-dessous du seuil des 1.11$, aux encablures des 1.1085 $, soit en baisse de 0.57%. La chute de l’euro s’explique par différents points. Le premier : les chiffres plus que décevants qui ont été publiés en zone euro sur la journée d’hier. En effet, l’indice ZEW du sentiment économique en Allemagne est ressorti fortement en baisse à 41.9 contre 53.3 précédemment et 49.0 attendu par le consensus. Par ailleurs, les chiffres sur les permis de construire et les mises en chantier aux Etats-Unis sont ressortis en forte hausse par rapport aux chiffres attendus, permettant au billet vert de se renforcer. Le second : les réaffirmations de la politique monétaire ultra accommodante en zone euro et les propos du gouverneur de la Banque de France, affirmant que la B CE serait prête à intensifier son action afin d’atteindre l’objectif d’inflation des 2%.

Aujourd’hui, les investisseurs seront principalement dans l’attente des minutes de la Fed, et espèrent avoir davantage de détails sur le calendrier de relèvement des taux de l’institution.

Les paires en yen évoluent de manière mitigée ce matin, dans le sillage de la hausse du billet vert et de la baisse de l’euro. La Japon affiche ce matin un PIB annuel préliminaire en forte hausse à 2.4% contre 1.5% attendu et 1.1% précédemment, renforçant la devise nippone. Le dollar contre le yen s’échange ce matin juste au-dessus du seuil des 121 yens à 121.06 yens, en progression par rapport à la veille. L’euro perd en revanche du terrain face la devise nippone et de son côté s’échange aux alentours des 133.95 yens, soit -0.38% à près de 9 heures.

2MARCHES ACTIONS2

Les futures indiciels européens sont à l’équilibre ce matin, les investisseurs préférant temporiser, comme de coutume après les fortes performances de la veille.

Après avoir été particulièrement sensibles aux propos de Benoît Coeuré, membre du directoire de la BCE, qui rappelons le, a indiqué que la banque centrale procéderait à des rachats anticipés d’actifs en mai et en juin en prévision d’une liquidité plus faible en période estivale, les traders resteront une nouvelle fois attentifs aux signaux des banquiers centraux aujourd’hui. En effet, la BCE tient une réunion de politique non monétaire, tandis que seront publiées les minutes de la dernière réunion de la Banque d’Angleterre et celles du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine plus tard dans la journée. La Fed devrait afficher un discours relativement ferme en indiquant conserver la possibilité de relever ses taux en 2015, mais aussi rassurant en rappelant qu’elle examine avec prudence les faibles données macroéconomiques du premier trimestre notamment en raison de conditions climatiques peu favorables.

Hier, les marchés d’actions américains ont clôturé en ordre dispersé pénalisés par la forte appréciation du dollar, qui renchérit le coût des exportations des Etats-Unis et peut pénaliser la croissance à plus long terme. L’indice Dow Jones a gagné 0,07%, à 18 312,39 points quand le Standard & Poor’s 500 s’est replié de 0,06%, à 2 127,82 points. Le Nasdaq quant à lui a cédé 0,17%, à 5 070,03 points.

En Asie, les valeurs japonaises s’apprécient après la publication de statistiques montrant que l’économie du pays a enregistré sa plus forte croissance depuis un an au premier trimestre de 2015. Le produit intérieur brut (PIB) réel du Japon est ressorti en hausse de 2,4% en termes annualisés, quand les économistes s’attendaient à 1.6% de progression.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.