Krach boursier : Shanghaï et Shenzhen dévissent et entraînent toutes les places boursières dans leur chute

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2Dévaluation du Yuan et chute du prix du baril de pétrole2

Avec une baisse de 7% enregistrée en 14 minutes les marchés asiatiques continuent leur krach. Les Bourses chinoises de Shanghai et Shenzhen ont fermé de manière anticipée. Ce "coupe circuit automatique" s’active lorsque le plongeon est trop profond. Le système de prévention a été mis en place après le krach de l’été 2015.

La banque centrale chinoise (PBOC) a abaissé jeudi le cours de référence du yuan face au dollar de 0,5% en espérant relancer les exportations. Il s’agit de la plus forte baisse depuis la dévaluation-surprise du mois d’août 2015.

Au moment de la fermeture anticipée ce matin, à 09h58, l’indice composite shanghaïen s’était effondré de 7,32%, ou 245,95 points, à 3.115,89 points.

La Bourse de Shenzhen, deuxième place boursière du pays, avait pour sa part plongé de 8,35%, ou 178,08 points, à 1.955,88 points.

Le mécanisme de suspension des échanges, entré en vigueur lundi, a pour objectif d’enrayer la volatilité des cours et d’éviter que ne se répète la spectaculaire débâcle de l’été 2015.

"L’utilisation du mécanisme disjoncteur est la raison principale de ces chutes car les investisseurs ont paniqué après avoir vu son déclenchement lundi", a déclaré jeudi à l’AFP Chen Xingyu, analyste chez Phillip Securities.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.