Inspirée par Wall Street, la Bourse de Paris repart à la hausse (+0,24%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

Inspirée par Wall Street, la Bourse de Paris repart à la hausse (+0,24%)

A 09H19 , l’indice CAC 40 prenait 13,14 points à 5.520,39 points. La veille, il avait fini en léger reflux de 0,19%.

"Les marchés conservent un biais haussier très net malgré le parcours des derniers mois" avec notamment Wall Street qui bat des records "quasiment tous les jours" et des indices européens qui "demeurent également à de hauts niveaux", ont souligné les analystes de Aurel BGC.

Wall Street a en effet établi lundi soir de nouveaux records, dynamisée par des annonces de projets de fusion et un secteur énergétique soutenu par des cours du brut en hausse.

"Il n’est pas impossible que la reprise de la hausse en zone euro" soit alimentée parune nouvelle montée du dollar face à l’euro, "mais le sort de la réforme fiscale américaine sera également déterminant pour le sentiment de marché en cette fin d’année", ont ajouté les analystes de Aurel BGC, en notant que "le Sénat américain doit publier sa version du texte cette semaine".

Du côté des indicateurs, la zone euro publiera son commerce de détail en septembre.

Avant l’ouverture l’Allemagne a publié sa production industrielle pour septembre, marquée par une chute plus forte qu’attendu (-1,06%).

A Bruxelles se tiendra par ailleurs une réunion des ministres des Finances de l’Union européenne.

Les investisseurs suivront également une discours du président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, pour l’ouverture d’un forum sur la régulation bancaire à Francfort.

- Dynamisme du secteur pétrolier -

Sur le terrain des valeurs, la saison des publications se poursuivait.

Veolia gagnait 0,46% à 20,62 euros, bénéficiant de la confirmation de ses objectifs pour 2017 après avoir publié un bénéfice net courant en repli sur les neuf premiers mois de l’année, pénalisé par des plus-values de cession importantes l’an dernier, tandis que le retour à la croissance de l’activité se confirme.

Legrand perdait pour sa part 1,81% à 62,76 euros malgré un bénéfice net en hausse de 11,4% sur les neuf premiers mois de 2017, à 474,3 millions d’euros.

Eiffage bénéficiait (+1,13% à 91 euros) de la confirmation de ses perspectives pour 2017, après la publication d’un chiffre d’affaires en croissance au troisième trimestre, tiré par les concessions.

Nexans était dynamisé (+2,95% à 57,94 euros) par un chiffre d’affaires en hausse de 9,9% à 1,54 milliard d’euros au troisième trimestre, la croissance organique s’élevant de 6,7% à taux des métaux constants.

Crédit Agricole prenait 1,71% à 14,90 euros. Indosuez Wealth Management, division de gestion de fortune du groupe Crédit Agricole, a annoncé le rachat de l’italien Banca Leonardo pour un montant non dévoilé.

Le reste du secteur bancaire, pas mal chahuté la veille, reprenait aussi des couleurs, à l’instar de Société Générale en hausse de 0,41% à 44,21 euros et de BNP Paribas qui prenait 0,54% à 65,31 euros.

Les valeurs pétrolières étaient pour leur part soutenues par la forte hausse des cours du brut. Total gagnait ainsi 0,85% à 49,03 euros, TechnipFMC 1,45% à 25,19 euros.

Vilmorin était pénalisé (-5,48% à 80,25 euros) par la baisse de ses ventes de 10,5% au premier trimestre de son exercice décalé 2017/18, à 207,6 millions d’euros, plombées par une chute des semences potagères.

Bonduelle perdait 0,29% à 40,82 euros, malgré un bond de son chiffre d’affaires de 43,9% au premier trimestre de son exercice décalé 2016/17 grâce à l’acquisition de l’américain Ready Pac Foods, finalisée en mars dernier.

Oeneo bondissait de 4,70% à 9,58 euros, porté par une hausse de 9,5% de son chiffre d’affaires au deuxième trimestre de son exercice décalé 2017/18, grâce à "une activité très dynamique" de son activité de bouchage.

Vicat gagnait 1,08% à 66,50 euros profitant de la publication d’un chiffre d’affaires du troisième trimestre en hausse de 6,9%, et de la confirmation de son objectif d’améliorer ses performances pour 2017.

Erytech Pharma perdait 7,75% à 22,86 euros après avoir annoncé espérer lever environ 125 millions de dollarsà l’occasion de sa cotation sur le Nasdaq américain.

abx/tq/mml

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.