Indices boursiers : plus haut, toujours plus haut... Nouveau record de 7 ans pour le CAC40 !

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

2MARCHES ACTIONS2

La BCE a en effet déclaré vouloir maintenir son programme de rachats d’actifs dans la zone euro jusqu’en Septembre 2016 pour un montant global de 1 000 milliards d’euros. La BCE s’est également montrée satisfaite des premiers résultats. Le CAC 40 a fini la séance en hausse de 0.70% à 5 254.35 points, le Dax de 0.03% à 12 231.34 points et le Footsie de 0.30% à 7 096.78 points.

La situation autour de la dette grecque reste toujours préoccupante. Standard and Poor’s a baissé la note de la dette grecque à CCC+ avec une perspective négative. De plus, le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble a précisé que les différents partis étaient encore loin d’un accord, alors que l’on s’approche rapidement d’une date butoir. Standard and Poor’s précise même que la Grèce pourrait se retrouver en situation critique dès le 12 mai si le pays rembourse le FMI.

De son côté, Wall Street a notamment profité du rebond du pétrole et donc du gain de son compartiment énergétique, ainsi que des meilleurs résultats d’entreprises que prévu pour grappiller du terrain. Le Dow Jones a progressé de 0.42% à 18 112.61 points, le S&P500 de 0.51% à 2 106.63 points et le Nasdaq de 0.68% à 5 011.02 points. On notera que les bancaires sont tout particulièrement à l’honneur pour le moment, surperformant les attentes.

Ce matin, la Bourse de Tokyo a grappillé 0.08% à 19 885.77 points, même si les valeurs exportatrices ont souffert de la hausse du Yen. Les places européennes sont attendues en ordre dispersé à l’ouverture.

2FOREX2

Les cours de la monnaie unique ont été bousculés hier par la conférence de presse du président de la Banque centrale européenne. Sans surprise, l’institution a décidé de maintenir inchangé son principal taux directeur. Mario Draghi s’est montré confiant sur l’efficacité des mesures proposées par la Banque Centrale pour relancer l’économie et anticipe pour les prochains mois une accélération de la reprise économique de la zone euro. Le président a également confirmé qu’il maintiendrait les mesures actuelles tant que l’objectif d’un taux d’inflation proche de 2% ne sera pas atteint. Le FMI a de son côté revu ses prévisions économiques pour la zone euro sur 2015 et 2016 avec une croissance qui devrai atteindre respectivement 1,5% cette année et 1,6% l’année prochaine.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.