Hausse des taux américains : les bonnes raisons s’accumulent

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

Dans sa dernière note de conjoncture, Saxo Bank estime que les raisons favorables à une prochaine hausse des taux directeurs américains s’accumulent.

A en juger par les attentes du marché, 46% des intervenants considèrent qu’il y aura un durcissement de politique monétaire avant 2017, contre 34% il y a encore quelques jours. Trois arguments plaident clairement en faveur d’une telle décision :

  1. le ralentissement du marché du travail constaté au printemps semble être temporaire, à en juger par les créations d’emplois au cours du mois de juillet (255 000 vs. 180 000 selon le consensus). Le taux de chômage officiel, qui est à 4,9%, est proche du NAIRU, qui est un niveau théorique d’équilibre de l’économie n’entrainant ni hausse ni baisse de l’inflation ;
  1. le salaire horaire moyen, qui est une donnée étroitement surveillée par la Fed, a accéléré plus que prévu avec une hausse de 0,3% sur un mois en juillet. Il est évident que la banque centrale va devoir recueillir plus de statistiques pour les mois de juillet et d’août, en particulier le prochain rapport sur l’emploi qui sera publié le 2 septembre, mais il semble clair qu’une hausse des taux est tout à fait envisageable au regard du panorama global actuel de l’économie américaine ;
  1. les investisseurs ne doivent pas oublier que la Fed est dans une situation délicate. Elle doit augmenter les taux avant qu’il ne soit trop tard et que le ralentissement économique ne soit trop accentué. L’erreur stratégique de la banque centrale est certainement d’avoir attendu trop longtemps avant d’augmenter les taux. La situation économique était suffisamment bonne au cours de l’été 2015 pour resserrer la politique monétaire.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.