Face aux incertitudes, la Bourse de Paris reste sur ses gardes (-0,17%)

Crédit : stock.adobe.com

Publié le  à 0 h 0

Face aux incertitudes, la Bourse de Paris reste sur ses gardes (-0,17%)

A 09H13 , l’indice CAC 40 perdait 8,84 points à 5.098,61 points. La veille, il avait fini en baisse de 0,54%.

"La géopolitique revient au premier plan avec la semaine dernière la frappe américaine en Syrie et l’annonce, au cours du week-end, de l’envoi de plusieurs navires de guerre dont un porte-avions vers la péninsule coréenne", a relevé Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

La tension restait prégnante mardi alors que la Corée du Nord a dénoncé l’envoi "insensé" de ce groupe aéronaval américain vers la péninsule coréenne, en se disant prête à la "guerre", au moment où la tension monte dans la région.

"Les Etats-Unis avec Trump à leur tête semble reprendre le rôle de +gendarme du monde+ et ce point peut générer de la défiance sur les marchés" même si "jusque-là, la réaction est plutôt mesurée", a poursuivi M. Dembik.

"Par ailleurs, l’élection française entre dans sa dernière ligne droite et la montée en puissance de Jean-Luc Mélenchon rend l’issue de cette élection encore plus incertaine", a-t-il ajouté.

- LVMH recherché -

Du côté des indicateurs, la zone euro publiera sa production industrielle en février. Le baromètre ZEW du moral de investisseurs allemands en avril est également attendu.

En matière de valeurs, LVMH prenait la tête de l’indice CAC 40 profitant à plein (+2,17% à 211,95 euros) du bond de 15% au premier trimestre de ses ventes pour frôler les dix milliards d’euros, grâce aux performances de ses divisions mais aussi à une base de comparaison favorable.

Dans son sillage le secteur du luxe se portait bien aussi, Kering montant de 0,88% à 251,70 euros et Hermès 0,66% à 458,65 euros.

Le secteur bancaire à l’inverse continuait à faire partie des valeurs les plus affectées par les incertitudes politiques. Société Générale perdait ainsi 0,99% à 45,41 euros, Crédit Agricole 0,44% à 12,33 euros er BNP Paribas 0,83% à 59,50 euros.

JCDecaux évoluait à l’équilibre (-0,08% à 31,92 euros). Le groupement JCDecaux/SNCF/RATP a annoncéavoir déposé un recours en référé auprès du tribunal administratif de Paris, après que la commission d’appel d’offres du marché des Vélib’ lui a préféré son concurrent Smoovengo.

Engie ne bénéficiait pas (-0,49% à 13,25 euros) de l’annonce du contrat de 1,17 milliard de dollars (environ 1,1 milliard d’euros), remporté à parité avec la société de gestion d’investissements Axium, pour assurer durant 50 ans la gestion énergétique d’un des plus grands campus universitaires américains.

GTT perdait 2,61% à 34,70 euros, pénalisé par un début de suivi deson titre par Kepler Cheuvreux avec la recommandation "alléger".

Maurel et Prom gagnait 0,59% à 3,43 euros après l’annonce de la démission du président de son conseil d’administration, Jean-François Hénin, remplacé par un collaborateur de son nouvel actionnaire majoritaire, le groupe indonésien Pertamina.

Paref s’élevait de 0,95% à 73,20 euros alors que le groupe chinois Fosun, via sa filiale Fosun Property Holdings, va prendre une part majoritaire de la société française de gestion immobilière.

abx/fpo/php

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.